La lumière

La lumière

Mise à jour : 14/01/15 ajout du tableau « Les raboteurs de parquet » dans la rubrique Pratiques éclairantes

Deuxième article sur les composantes plastiques permettant d’aider les élèves lors d’analyses de tableaux en histoire des arts et en arts visuels. Non non, ne vous laissez pas effrayer, éduquer les élèves au regard est invisible mais pourtant essentiel ! On attend d’eux, depuis 2008, à ce qu’ils soient capables de se livrer à des analyses des différents paramètres de l’image, alors qu’aucun apprentissage particulier n’est proposé. Après l’article sur les couleurs (ICI), voici donc un article sur…

La lumière

Tout d’abord, qu’y a-t-il à savoir, à découvrir sur la lumière ? On va chercher sa provenance, identifier la ou les sources lumineuses (naturelles ou artificielles), dans le champ ou hors champ ? Comment apparait-elle sur le tableau ? Y a-t-il des reflets dans lesquels elle se reflète, voit-on des ombres, un élément est-il mis en valeur par un effet de projecteur ? Comment peut-on la qualifier ? Enfin, pour quel effet la lumière est-elle représentée ainsi ?

Comme pour chacun de mes articles, je ne prétends pas détenir ou proposer LA méthode, LA connaissance ou même quelque chose d’irréprochable ou d’exhaustif. J’ai cherché, pataugé et mis à ma sauce. Ces propositions sont donc imparfaites, incomplètes aux yeux de l’expert, je le sais et c’est un choix !

La lumière

Revenons à notre séance. Afin de faire émerger ces notions, nous allons proposer aux élèves de comparer deux images : La jeune fille à la perle, de Johannes Vermeer et Saint Joseph charpentier, de Georges de la Tour.

La jeune fille à la perle   La lumière

Pourquoi comparer ces deux oeuvres ? Parce que leur lumière s’oppose. Sur les premier, il s’agit d’une lumière très douce (la limite entre les zones de lumière et d’ombre n’est pas nette), naturelle et dont la source est extérieure à la scène (on devine une fenêtre sur la gauche du tableau) tandis que sur le second, la lumière est dure, artificielle et la source est dans le tableau.

Si des lignes blanches apparaissent lorsque vous ouvrez le document, cliquez ensuite en haut à droite de la fenêtre sur Télécharger, puis Ouvrir avec.

La lumière

Les images en meilleure définition (cliquez pour les ouvrir en grand ou avant de les enregistrer)

La lumière La lumière

 Voici un autre tableau dont la lumière est intéressante, notamment sur le rendu des ombres. On peut revenir dessus lors d’une séance ultérieure si la notion a posé des difficultés.

La lumière

La pie, Claude Monet, 1868-1869

D’autres tableaux des impressionnistes ou des photos de paysages ou portraits au crépuscule peuvent être également intéressants.

La lumière

La lumière

ou format modifiable (sous Publisher)

La lumière

 D’après une idée trouvée dans Histoire d’arts en pratique, de Patrick Straub, paru chez Accès.

 La lumière

 Si des lignes blanches apparaissent lorsque vous ouvrez le document, cliquez ensuite en haut à droite de la fenêtre sur Télécharger, puis Ouvrir avec.

La lumière

Saint Joseph Charpentier,

Georges de La Tour, entre 1638 et 1645

La lumière

L’astronome,

Johannes Vermeer, 1668

La lumière

Les joueurs de dés,

Georges de la Tour, vers 1640

La lumière

Le souper à Emmaüs,

Le Caravage, 1601-1602

La lumière

La Dame à l’hermine,

Léonard de Vinci, 1488-1490

 La lumière

Les raboteurs de parquets,

Gstave Caillebotte, 1875

Des exemples de réalisations, tirées de l’ouvrage :

La lumière    La lumière

8 pensées sur « La lumière ! »


  1. Lala78
     

    dit :

    J’adore car j’apprends des trucs à chaque nouvelle parution. merciiiiiiiiii !


  2. OlivierI
     

    dit :

    Encore merci de ton gentil mot Lala !  Alors, tu ne veux vraiment pas que j’ajoute ton portrait parmi les tableaux ?
    J’ai deux autres articles sous le coude qui sont prêts, je dois juste trouver le temps de les taper.


  3. Isac
     

    dit :

     Très bonnes idées dans cet article !  J’ai eu l’occasion dernièrement, lors de séances photos, de faire découvrir le rôle de la lumière   à mes élèves. Alors ce travail avec des œuvres m’intéresse beaucoup.  Pour les cartes mentales, j’utilise ce site : https://framindmap.org/mindmaps/index.html    Facile à utiliser, il me va bien, ainsi qu’à mes élèves qui l’ont pris en main avec beaucoup de facilité.

    Au plaisir de vous lire souvent en 2015 !


  4. Lala78
     

    dit :

    Je ne vais pas t’aider avec le logiciel carte mentale car je fais tout sur PUBLISHER (je préfère un rendu « tracé à la main »).
    Pour la photo, je ne voudrais pas rivaliser avec la jolie dame à l’hermine


  5. OlivierI
     

    dit :

    Merci Isac !  Je suis photographe également et j’avais songé à aborder cette notion sous cet angle, mais j’ai finalement penché pour une approche à travers la peinture. Mais j’aime beaucoup l’idée ! Je garde également sous le coude ton site, j’ai été y faire un tour, il est très pratique !
    Lala, j’ai finalement fait le même choix que toi (après avoir été farfouillé chez toi d’ailleurs, merci !), j’ai démarré avec Publisher. C’est plus long mais j’ai préféré la liberté graphique qu’il permet


  6. OlivierI
     

    dit :

    Voilà, la trace écrite est ajoutée !


  7. Djoum
     

    dit :

    Superbe une fois de plus 😉


  8. OlivierI
     

    dit :

Enregistrer

Laisser un commentaire