Aux merveilles d’Alys – Le magasin zinzin

Attention, ce n’est pas un livre, c’est bijou !

Aux merveilles d'Alys - Le magasin zinzinFrédéric Clément, qui m’avait déjà charmé par ses illustrations dans Le luthier de Venise, propose cette fois-ci un trésor de la littérature de jeunesse, un musée des objets et des personnages des classiques des contes et autres romans.

L’objet livre est magnifique en soit. C’est l’un de mes livres perso que je ne prête pas à mes élèves, même pour le feuilleter. Papier épais, illustrations soignées, jeux de typographie, et surtout… une qualité d’écriture, un univers féérique, des mots justes et bien placés. L’auteur joue avec les mots et les expressions pour créer un catalogue poétique des objets qu’on rêve de posséder !

La trame de fond, peu présente nous permet de faire la connaissance du narrateur, Frédéric Tic-Tic, colporteur, qui propose à Mademoiselle Alys un cadeau d’anniversaire exceptionnel. Mais cela reste anectotique.

Afin de vous faire une idée, voici un extrait :

« A Mademoiselle Alys marchande de merveilles.

Mademoiselle la marchande, on raconte partout, de port en port, de val en val, de ville en ville que vous êtes marchande d’un magasin extraordinaire. J’en entendu dire, sur les chemins de terre, dans les chemins de fer que bientôt c’est votre anniversaire.

On murmure même que le choix de votre cadeau est difficile tant votre magasin enferme de merveilles. Alors voilà, permettez-moi de me présenter : Frédéric Tic-Tic, marchand d’allumettes, d’amulettes, de miroirs, d’alouettes, représentant en temps et en heures, colporteur de merveilles pour fêtes et anniversaires sur les chemins de terre, dans les chemins de fer.

Et j’ai sûrement dans mes cartables ou mes cartons, dans mes malles ou mes valises, dans ma petite brouette ou mon arrière-boutique, j’ai sûrement une merveilleuse merveille, une folie douce qui vous tentera. Accordez-moi, voulez-vous, quelques instants d’attention, j’aimerais vous présenter ma collection de collections.« 

J’adore !

Concernant l’exploitation en classe, elle est réalisable à partir du CM1.  Les différents objets proposés par Frédéric Tic-Tic reposent sur 3 principes : objet particulier de par sa provenance (il a appartenu à un personnage célèbre ou a été cité dans un conte ou une histoire), détournement de la nature ou de la fonction de l’objet, et modification d’une caractéristique profonde de l’objet. Je mettrai la séquence dont je me sers par la suite.

Parmi son catalogue, vous trouverez par exemple des miettes de baguettes magiques, deux moustaches du Chat botté, l’ombre du Petit Prince, un billet gagnant pour un tour en tapis volant dirigé par le capitaine Nemo (pas le poisson ! ), la plume du moineau de monsieur Doisneau (le petit oiseau va sortir), une bille contenant la plus cruelle vague de la plus monstrueuse tempête que la Terre ait connue, des graines de citrouilles et des graines de carrosse, ou encore une salière pour partir chasser le piano en lui lançant du sel sur la queue.

 Aux merveilles d'Alys - Le magasin zinzin

Si vous n’avez jamais eu l’occasion de lire ce livre, je vous le conseille, c’est l’un de mes plus grand coup de coeur !

12 pensées sur « Aux merveilles d’Alys – Le magasin zinzin ! »


  1. Djoum
    dit :

    Et voilà j’ai encore acheté un livre !!! 😉


  2. OlivierI
    dit :

    C’est pas un livre celui-là, c’est un trésor !Tu me diras ce que tu en as pensé ?


  3. OlivierI
    dit :

    Et celui-ci Djoum, tu l’as reçu ?


  4. Djoum
    dit :

    Non mercredi ou jeudi ;-))


  5. OlivierI
    dit :

    Un bijou de littérature dans un superbe écrun, tu verras !


  6. Djoum
    dit :

    Reçu aujourd’hui en fait et je confirme : un bijou!! Je me retiens de kidnapper mon fils avant qu’il ne reparte à l’école pour lui faire découvrir 😉


  7. OlivierI
    dit :


  8. cornafion
    dit :

    Je pensais commander cet album qui me permettrait de lier mes 2 thèmes de l’année à venir (Alice au pays des merveilles et le Tour du monde en 80 jours)… As-tu publié ta séquence finalement? Bonnes vacances et merci pour ces belles découvertes 🙂

    OlivierI

    Jeudi 7 Juillet à 00:06

    Bonjour Cornafion ! Je n’ai toujours pas publié la séquence. Contacte moi par mail, je vais essayer de la retrouver sur mon disque dur pour te l’envoyer.

    OlivierI

    Jeudi 7 Juillet à 00:07

    Et bonnes vacances à toi aussi !

  9. OlivierI

    dit :

    Bonjour Cornafion ! Je n’ai toujours pas publié la séquence. Contacte moi par mail, je vais essayer de la retrouver sur mon disque dur pour te l’envoyer.

  10. OlivierI

    dit :

    Et bonnes vacances à toi aussi !

  11. Laura
    dit :

    Bonsoir,  je suis intéressée pour recevoir votre séquence par mail. PES en septembre en CM1/CM2 et adorant cet album j’aimerais mener une séquence  portant sur ce livre. Je vous remercie par avance bonne vacances (enfin ce qu’il en reste).


  12. OlivierI
    dit :

    Bonsoir Laura, contacte-moi par mail que je puisse t’envoyer tout ça !

Enregistrer


Voici la séquence que je mène lorsque je travaille sur le genre Théâtre, et notamment sur Mange-moi.

La première séance est une première rencontre avec ce genre littéraire afin de connaître les représentations que les élèves s’en font et en appréhender les codes. La seconde séance est la trace écrite.

L’étude de Mange-moi se fait à travers un parcours de lecture, loin d’être parfait. Je vous avoue ne pas le suivre à la lettre lorsque je travaille ce livre.

Séance1 – Découverte du genre

Séance 2 : Trace écrite

Mange-moi – Séance 1

Mange-moi : séance 2

Mange-moi : séance 3

Mange-moi : séance 4

Mange-moi : séance 5

Mange-moi : séance 6

Le principe que je me fixe en littérature est de ne pas avoir besoin de plus d’un livre dans la classe (afin de ne pas être dépendant des livres déjà présents, ou de faire dépenser une fortune à l’école pour travailler une séquence). C’est le cas ici, un seul exemplaire suffira.

Il manque juste un exemple de trace écrite que l’on peut faire, j’emprunte celle de l’un de mes élèves afin de la mettre en ligne.

Ce livre est un grand classique du théâtre contemporain pour les scolaires.

Mange-moi, Nathalie PapinAlia, une petite fille pas comme les autres, boulimique, qui adore lire le dictionnaire, et souffrant de l’absence de sa mère qui ne lui porte aucune attention, décide de s’enfuir de l’école après une dispute.

En chemin, elle fait la rencontre d’un ogre mangeur d’horizons qui refuse de croquer les enfants. Il souffre d’ailleurs d’anogrexie, mortelle. Alia, prise d’amitié (ou d’amour) pour lui, part en quête d’un remède. Elle rencontrera le Mangeur de mémoire, la Dévoreuse de temps, le Bonhomme et la Dévoreuse de livres qui, chacun leur tour, lui apporteront de l’aide.

Comme beaucoup de livres de la collection Théâtre  de L’école des Loisirs, ce n’est pas une histoire creuse. Cette fuite initiatique d’Alia la mènera à fuir son quotidien qui la rend malheureuse, en abandonnant sa mère au passage, pour trouver le bonheur auprès d’une figure repoussante de la littérature.

Les dialogues sont pleins de poésie, les personnages allégoriques et l’univers captivant !

« Je suis grosse et les autres disent que c’est moche. Les éléphants c’est gros et c’est pas moche »

Vous pouvez trouver un exemple d’exploitation ICI.

 

 

0 pensées sur « Mange-moi, Nathalie Papin ! »

    En remplacement pour l’année sur un mi-temps dans une classe de cycle 3, je me suis inscrit au mois de septembre sur le site du magazine L’école Aujourd’hui (LEA) pour participer au Prix des Lecteurs 2014. Le principe : la rédaction nous envoie sa sélection de livres (4 albums, 4 romans). Nous les travaillons en classe et devons désigner notre préféré dans chaque catégorie.

    Voici la plaquette de présentation du concours : Ici

    Dans la classe, le choix a été presque unanime.

    Prix des lecteurs L'école Aujourd'huiDans la catégorie Album, c’est Le fil de  soie, de Cécile Roumiguière qui a obtenu notre vote.

    Marie-Lou aime regarder sa grand-mère travailler : c’est une excellente couturière. Elle suit des yeux les doigts qui courent sur le tissu et l’écoute fredonner un chant dans une langue inconnue. Quel est ce chant ?
    Marie-Lou sait que sa grand-mère cache un secret. Et pour son anniversaire, elle lui a demandé de le lui révéler. Elle le fera, à sa façon : en le brodant sur une robe de poupée. La petite fille découvrira ainsi le secret de sa famille et apprendra, enfin, d’où elle vient.

    Une très belle histoire, dans laquelle un secret de famille est révélé : la déportation de la grand-mère durant son enfance, et ses souvenirs dont elle ne veut pas parler.
    Un très bel album pour les plus grands, qui y trouveront des allusions à la Seconde Guerre mondiale, sans qu’elle soit nommée.

    Un magnifique album, dans lequel les illustrations occupent une place importante. Leur style est particulier et elles demandent un travail d’interprétation. En connaissant la fin de l’histoire, on s’aperçoit que le secret de la grand-mère nous était en fait révélé au fur et à mesure de la lecture dans les illustrations.

    Une présentation des illustrations en musique :

    Dans la catégorie Roman, c’est L’arbre à l’envers, de Pauline Alphen, qui a été préféré.

    Prix des lecteurs L'école Aujourd'huiL’histoire se passe en Argentine. Paulo vit la journée la plus bizarre de sa vie : il enterre son grand-père dans un cimetière qui ressemble à une plage et sa mère entre à la maternité. Il va donc passer quelques jours chez sa grand-mère.

    Il profitera de ces moments pour se remémorer l’histoire de son grand-père Arthur, juif français du XXe siècle, et on connaîtra celle d’autres de ses aïeux, à travers le récit fait par sa grand-mère.
    L’Histoire trouve aussi sa place dans le récit, notamment à travers des objets (le tapis du grand-père ou la pipe-tomawak).

    La plus belle partie de ce livre se cache dans le bureau d’Arthur, pièce dans laquelle Paulo n’avait pas le droit d’entrer jusque là. Il y fera une découverte qui le rapprochera de son grand-père, et de toute sa famille.

    Cette histoire est à peu près inclassable : elle se situe entre le roman de vie, le fantastique, l’œuvre poétique et le journal intime.

    Ce qui m’a plu dans ce texte, en plus de l’histoire dans laquelle se mêle naissance et deuil, jeunesse et vieillesse, tristesse et joies, ce sont aussi les mots justes et simples pour parler de la douleur.

    Dans le cimetière, en voyant des gens autour d’une tombe :

    « –Ils disent à ceux qui sont partis qu’il leur manque mais que la vie continue. Comme quand tu tombes Paulo. Tu as mal, tu pleures mais après tu continues quand même à jouer.

    Si les morts sont comme des cicatrices, je connais : ça veut dire que ça ne fera plus aussi mal un jour.Mais ça veut dire aussi qu’ils seront toujours là. La cicatrice de quand je suis tombé à vélo et celle du rocher quand j’ai plongé dans la mer, je les ai toujours. Elles ne sont plus rouges, mais blanches. Je viens de vérifier.Si les morts, c’est comme les cicatrices, on les garde à vie. »

    0 pensées sur « Prix des lecteurs L’école Aujourd’hui ! »

      Problèmes : savoir lire un énoncé

      Une séquence autour de la lecture d’énoncé. Il s’agit de 4 séances, en travail différencié en 3 groupes de niveaux avec pour objectifs :
      – Comprendre un énoncé en étant capable de répondre à une question
      – Poser une question sur un énoncé, discerner le problème, restructurer

      – Trier les informations
      – Choisir des informations
      – Eliminer des informations inutiles
      – Solliciter des informations manquantes

      – Savoir organiser des informations grâce à une représentation de la situation

      – A partir de représentations de situations, inventer un énoncé

       

      Télécharger Savoir lire un énoncé


      Scroll to Top