Les époux Arnolfini, Jan Van Eyck

Les époux Arnolfini, Jan Van Eyck

 Vous l’avez certainement déjà vu, ce tableau. Mais savez-vous ce qu’il représente ?

Les époux Arnolfini, Jan Van Eyck

Les époux Arnolfini, Jan Van Eyck

On y voit le portrait de deux jeunes personnes qui se donnent la main. La scène se passe en intérieur et semble ne pas être récente : le mobilier et les vêtements sont un peu rétro. Et à y regarder de plus près, c’est le bazar : deux paires de chaussures qui trainent, y a des fruits posés devant la fenêtre et même le chien qui s’incruste dans la composition ! Tout ça parait négligé ^_^
Trêve de plaisanteries, à bien y regarder, on voit un lustre sur lequel une seule bougie est allumée, un miroir accroché au mur, une inscription au dessus de celui-ci et un lit sur le côté de la pièce. Les vêtements sont ouvragés, on voit de la dentelle et de la fourrure. Elle a la main posée sur son ventre rebondi et lui lève la main droite.
Nous ne sommes pas chez n’importe qui : voici le couple Arnolfini, de riches marchands italiens établis à Bruges. Et il y a fort à penser que les températures étaient fraiches en cette saison.

Les époux Arnolfini, Jan Van Eyck

 Alors ? D’après vous ?

Cette oeuvre date de la fin du moyen-âge. Elle a été peinte en 1434. On peut le deviner en regardant les vêtements des personnages, mais aussi grâce à la paire de chausses posées au premier plan. Ces galoches s’enfilaient par dessous les chaussures pour ne pas les salir dans les rues boueuses.

Certes, c’est maigre comme indices et ce serait encore valable 200 ou 300 ans plus tard.

C’est un tableau qui date du début de la Renaissance. L’artiste, Jan Van Eyck, est aussi connu pour La Vierge au chancelier Rollin. Il est également connu pour avoir perfectionné la peinture à l’huile. Jusque là, les peintres utilisaient des peintures à l’eau qui séchaient très vite, et qui ne permettaient pas de revenir sur les détails pour les travailler. Grâce à ce nouveau médium qui sèche beaucoup plus lentement, Van Eyck a pu travailler avec beaucoup de minutie son tableau.

Les époux Arnolfini, Jan Van Eyck

Comme le titre du tableau l’indique, ce sont des époux. Bien qu’il existe encore un débat et des questions sur la scène représentée, le plus probable est qu’elle représente un mariage. Ils pouvaient être célébrés à domicile à cette époque. Lui lève la main droite en signe de serment, elle a la main sur le ventre en signe de promesse de fécondité. Parce que non, elle n’est pas enceinte, pas encore. Mais au moyen-âge, les femmes avaient comme rôle essentiel d’engendrer des héritiers et elles étaient représentées dans ce sens.

Les époux Arnolfini, Jan Van Eyck

 Le peintre a glissé quelques éléments dans le tableau qui ont en réalité une signification symbolique.

Les époux Arnolfini, Jan Van Eyck

Les époux Arnolfini, Jan Van Eyck

Les époux Arnolfini, Jan Van Eyck

Le chien n’est pas là pour nous montrer l’attachement que ses maîtres lui portaient. Il représente la fidelité. Et l’unique lumière qui brille sur le lustre ? C’est en fait une présence divine. Elle représente l’oeil du Christ. A cette époque, il était de coutume d’en offrir une aux jeunes mariés afin que le Christ ait un oeil sur eux et les protège. D’ailleurs, la religion est également présente avec le chapelet accroché au mur et les scènes de vie du Christ gravés tout autour du miroir. Enfin, la pomme est là pour nous rappeler un autre couple célèbre, Adam et Eve, et le danger de la tentation.

Les époux Arnolfini, Jan Van Eyck

Les époux Arnolfini, Jan Van Eyck

Les époux Arnolfini, Jan Van Eyck

Et regardons de plus près. Jetons un oeil sur le miroir au fond de la pièce. On aperçoit les deux jeunes mariés de dos mais, tout au fond, regardez bien ! On voit deux personnages de plus : l’un en blanc/bleu et l’autre en rouge. Et l’un d’entre eux est Jan Van Eyck en personne. Et comme il voulait vraiment qu’on le sache, il a même tagué le mur ! Au dessus du miroir, on peut lire « Jan de eyck fuit hir 1434 » (Jan Van Eyck était ici). Il voulait signaler sa présence, insister sur le fait qu’il a vraiment été témoin de cette scène. C’est d’ailleurs une nouveauté pour les peintres de signer leurs tableaux pour l’époque.

Les époux Arnolfini, Jan Van Eyck

Voici une séance qui a permettre de faire découvrir tout ça aux élèves. La découverte de l’oeuvre se fera quelques jours avant. On expose un reproduction et on les laisse aller la découvrir, s’en imprégner. Le jour de la séance, 4 groupes vont entrer dedans de manière différente :

1) On demandera au premier groupe de ramener un objet, une image, un texte, bref quelque chose qu’il va mettre en relation avec ce tableau, et devra expliquer le lien qu’il fait.

2) Le second groupe va entrer dans le tableau de manière sensible : il va faire fonctionner son imagination et essayer de deviner ce que ses sens capteraient s’ils pénétraient dans le tableau : que verraient-ils d’autre (hors cadre), quelle odeur y règne, quelles sensations tactiles ils auraient, quels bruits entendraient-ils, y a-t-il des goûts présents ou évoqués ?

3) Le troisième groupe se livre à une analyse technique du tableau (Clic par ici si vous êtes perdus)

4) Le dernier groupe fait une description de ce que l’on y voit.

 

Si de vilaines lignes apparaissent, notamment sur les images, lorsque vous ouvrez les documents, cliquez sur Télécharger, puis « Ouvrir avec » et choisissez votre lecteur de PDF.

Les époux Arnolfini, Jan Van Eyck

La fiche de trace écrite est faite sur le modèle de Cenicienta :

Les époux Arnolfini, Jan Van Eyck

L’image est HD : ouvrez-la pour l’agrandir, puis enregistrez-la pour l’avoir en pleine définition.

Les époux Arnolfini, Jan Van Eyck

La fiche du groupe 1:

Introduire une oeuvre d'art

La fiche du groupe 2 :

Les époux Arnolfini, Jan Van Eyck

Pour le groupe 3, je vous renvoie aux traces écrites des leçons sur le sujet

(Les lignes de force, La lumière, La couleur, La perspective)

Les époux Arnolfini, Jan Van Eyck

Bon, mea culpa, je n’ai pas préparé les pratiques éclairantes. MAIS, je m’en sors bien, le génialissime livre de Patrick Straub, Histoire d’arts en pratique, propose justement cette page-là en extrait à découvrir. Il nous propose de faire tester aux élèves la différence entre la peinture à l’eau et celle à l’huile pour se rendre compte de leurs différences et des différentes possibilités qu’elles offrent.

Les époux Arnolfini, Jan Van Eyck

Pour la trace écrite, vous aurez également besoin de la fiche Exprimer son ressenti face à une oeuvre :

Les époux Arnolfini, Jan Van Eyck

10 pensées sur « Les époux Arnolfini, Jan Van Eyck ! »

  1. Djoum
    dit :

    Que cest bien!! Mais que cest bien!! Merciiiii

    OlivierI

    Dimanche 8 Novembre 2015 à 19:29

    Merci Djoum ! Comment s’est passée ta reprise (si tu as repris de ton congé mat’) ?

    Djoum

    Jeudi 12 Novembre 2015 à 16:20

    Oui oui j’ai repris à la rentrée. J’ai changé d’école, j’ai maintenant des CM donc je cours, je cours 😉 Il faut que je prenne le temps d’installer mon travail en arts cette année car ton blog m’a vraiment donné des tas d’idées mais je n’ai pas le temps

  2. OlivierI

    dit :

    Merci Djoum ! Comment s’est passée ta reprise (si tu as repris de ton congé mat’) ?

  3. Djoum

    dit :

    Oui oui j’ai repris à la rentrée. J’ai changé d’école, j’ai maintenant des CM donc je cours, je cours 😉 Il faut que je prenne le temps d’installer mon travail en arts cette année car ton blog m’a vraiment donné des tas d’idées mais je n’ai pas le temps

  4. cathy
    dit :

    Génial. Merci

    OlivierI

    Dimanche 8 Novembre 2015 à 21:00

  5. OlivierI

    dit :

     
  6. Mayleb
    dit :

    Un souvenir de fac: j’avais pris une UV HDA et c’est un des tableaux du programme de cette année-là. Ta présentation est encore plus complète que celle de ma prof ! Bravo !


  7. ptitejulie
     

dit :

Wahouuuuu!
Ben moi j’ai fait 2 ans d’HDA à la fac, et c’était rarement si intéressant… Merci beaucoup, je transmets à mes collègues puisque je ne fais malheureusement pas art!

OlivierI

Mercredi 11 Novembre 2015 à 11:06

Merci Julie !

 

  • OlivierI

    dit :

    Merci Julie !

  • Nannemiel
    dit :

    Merci pour ce nouveau travail d’excellent qualité !

    OlivierI

    Jeudi 12 Novembre 2015 à 21:58

  • OlivierI

    dit :

     

Laisser un commentaire