Le loup de Six-Cailloux, de Solène Gaynecoetche et Eric Désiront

Le loup de Six-Cailloux, de Solène Gaynecoetche et Eric Désiront

 Le loup de Six-Cailloux, de Solène Gaynecoetche et Eric DésirontAujourd’hui, je vous présente un coup de coeur : Le Loup de Six-Cailloux. Voici le premier album fraichement écrit par Solène, une collègue PE dans l’Oise. En plus du temps qu’elle consacre à sa classe et à la direction de son école, elle nous montre qu’il y a une vie après l’école !


Cet ouvrage,  paru début avril, se passe comme tout conte qui se respecte, dans un lieu et à une époque indéfinis. A chaque nuit de pleine lune, le loup garou vient chercher un enfant du village et l’emmène dans la forêt. Jamais aucun n’en ait revenu. Les adultes se montrent résignés mais les enfants sont décidés à ne pas se laisser faire et à prendre ce problème en charge !

L’originalité de cet album, ce qui le rend particulier (et aussi très intéressant à exploiter en classe), c’est l’ambiance que les auteurs ont su créée. Pour ce faire,  ils ont utilisé une technique appelée Paper-cut. D’ailleurs laissons Solène, l’auteure, nous en parler !

Pensez à laisser un p’tit mot : Solène vous lit !

Le loup de Six-Cailloux, de Solène Gaynecoetche et Eric DésirontSolène, peux-tu nous parler de la genèse du Loup de Six-Cailloux ?

Eric reçoit chaque jour une newsletter menant vers un lien en rapport avec l’art. Un jour, il m’a envoyé le lien du jour, un paper-cut . On trouvait ça sympa mais la plupart du temps, les gens faisaient juste une scénette, nous on aimait bien l’idée mais pour faire un album.

Donc tu connaissais déjà Eric dès le début de ce projet ?Le loup de Six-Cailloux, de Solène Gaynecoetche et Eric Désiront

 On se connait depuis le lycée et on avait déjà travaillé ensemble sur un projet de stop motion en hommage à l’œuvre de Tim Burton que nous aimons beaucoup et qui était organisé par la Cinémathèque. On était fans des paper toys, des petits personnages en papier à construire à partir d’un patron et on avait fait un court métrage avec un de ces personnages qu’Eric avait créé (visible sur ce lien : ICI ).     On savait qu’on était complémentaires car Eric est graphiste, photographe et a un bon coup de crayon et moi j’aime inventer des histoires et bricoler des trucs. Du coup, on s’est dit : « Allez ,on le tente ».

Le loup de Six-Cailloux, de Solène Gaynecoetche et Eric DésirontAvez-vous créé les illustrations pour compléter le texte, ou les mots sont-ils venus se poser sur vos créations ?

  On avait envie d’un univers sombre avec des personnages simples et un animal (dès le début on voulait un loup en fait) pour une histoire proche du conte. On a inventé l’histoire pour qu’elle « colle » aux illustrations qui nous faisaient envie. Lorsqu’on a pris la première photo, on n’avait même pas encore inventé l’histoire entièrement ! On a tout découpé pour faire la première illustration et on l’a prise en photo. Ensuite Eric l’a travaillée sur Photoshop et Lightroom et on a trouvé le rendu sympa. Mais c’est quand on l’a montrée à nos proches qu’on s’est rendu compte que ça plaisait vraiment, que les gens voulaient savoir comment on l’avait fait. Tout le monde nous a poussés à continuer et c’est ce que nous avons fait. Il a fallu donc inventer la suite de l’histoire…Naturellement les enfants sont vite devenus les héros de l’histoire et nous voulions une métamorphose comme dans tout bon conte !

Pour des enfants de quel âge conseillerais-tu votre albumLe loup de Six-Cailloux, de Solène Gaynecoetche et Eric Désiront ?

Pour moi c’est du cycle 3. Le texte en lui-même est simple mais l’univers est particulier et il faut être un bon lecteur pour se laisser emporter dedans. De plus si on veut utiliser la même technique (le Paper Cut)  en classe il faut que les enfants soient habiles, donc je pointe aussi plutôt les grands.

Justement, rentrons dans la partie technique, celle qui permettrait à des classes de se lancer à réaliser des tableaux du même genre. Comment avez-vous procédé ?

Eric dessinait les personnages et les décors, me les envoyait, je les imprimais sur du papier noir et les découpais, ensuite on positionnait tout et on prenait les photos. Arrivés à ce niveau, c’est Eric qui a fait tout le travail en sélectionnant les meilleures photos et en les travaillant sur des logiciels de retouches parce que je n’y connais absolument rien…Parfois Eric dessinait le matin, je découpais l’après-midi et on prenait les photos le soir ! Une fois même, nous avions bien avancé et Eric n’avait pas eu le temps de préparer les nouveaux dessins, il les a griffonnés vite fait sur du papier noir pour qu’on puisse faire une nouvelle photo (c’est celle avec l’enfant et son lance-pierre) !

Première étape : le dessin de la silhouette

Le dessin des silhouettes, réalisé par Eric

La deuxième étape : les silhouettes sont découpées, prêtes à être utilisées

Les silhouettes découpées, prêtes à être utilisées

La prise de vue, et les éclairage placés afin de créer l'atmosphère recherchée

Le making off de la prise de vue, avec les éclairages installés

L'image définitive

La photo

Un ENORME merci à Solène et à Eric pour le temps consacré à me préparer ces explications et  ces photos !

Solène GaynecoetcheEric Désiront

 Pour vous donner une idée de ce qu’il est possible de réaliser en classe voici le tableau que j’ai fait avec des CE2-CM1-CM2 l’an passé (et un petit mot sur sa réalisation ICI)

Le loup de Six-Cailloux, de Solène Gaynecoetche et Eric Désiront

12 pensées sur « Le loup de Six-Cailloux, de Solène Gaynecoetche et Eric Désiront ! »

  1. Solène
    dit :

    Merci Olivier  pour cet article très sympa, pour ton enthousiasme et ton soutien!


  2. Pavi
     

    dit :

    Magnifique, ton article donne envie de connaitre l’album: je vais le suggérer dans ma bibliothèque où la bibliothécaire jeunesse est toujours à l’écoute de nos découvertes.

    Solène

    Jeudi 26 Novembre 2015 à 21:21

    Merci Pavi 😉


  3. Solène
    dit :

    Merci Pavi 😉


  4. OlivierI
     

    dit :

    Ils peuvent le commander sans hésitation : il est magnifique !


  5. orphys
     

    dit :

    Ouah, album superbe que j’ai hâte de découvrir. La réalisation en classe est elle-même top, et ça donne follement envie d’essayer de faire pareil.
    Bravo à Solène et bravo à toi qui promeut son travail.
    Si besoin de référencer l’ouvrage, n’hésitez pas à le faire sur livres.monecole.fr c’est fait pour ça.

    Solène

    Jeudi 26 Novembre 2015 à 21:21

    Merci Orphys 😉


  6. Solène
    dit :

    Merci Orphys 😉

  7. Solèn
    dit :

    Bonjour Orphys et merci pour vos compliments qui  me touchent beaucoup 🙂 Ce serait super de référencer l’album (et le prochain aussi si c’est possible?), je vais m’en occuper. Merci beaucoup!

  8. Cécile
    dit :

    Article sympathique et pétillant ! Il explique bien le principe de l’album qui soit dit en passant je vous recommande vivement, tant par son originalité que sa qualité. Merci aux auteurs pour ce travail 🙂

    Solène

    Jeudi 26 Novembre 2015 à 21:23

    Merci Cécile 😉


  9. Solène
    dit :

    Merci Cécile 😉

  10. Mélanie
    dit :

    Bonjour,Il est rare pour moi de passer du temps sur les blog et de laisser des commentaires… Mais je m’en sens vraiment obligée là !Passionnée d’arts visuels et de littérature de jeunesse, je me suis reconnue dans ta présentation. Ton blog est génial. Je vais devoir passer commande chez le libraire.J’adore aussi AMI AMI !J’ai des CM cette année et je pense te piquer te idées..Bref c’est génial.. J’adore ce que tu fais !Merci pour ce partage !Mélanie (jeune PE du 84)


  11. OlivierI
     

    dit :

    Bonjour Mélanie, et merci à toi d’avoir pris le temps d’écrire ces mots. Tu n’imagines pas à quel point ils font plaisir ! Je suis ravi que mon blog te plaise autant !
    Si tu as aimé Ami-ami, prends le temps de découvrir Le voyage d’Oregon, il est aussi riche mais un peu plus subtil encore, il devrait te plaire !


  12. Djoum
     

    dit :

    Bon d’accord je suis encore là et je viens encore de commander un livre 😉

Enregistrer

Laisser un commentaire