La frise historique de la classe

La frise historique de la classe

Contrairement à certains collègues qui ont une frise historique à part pour l’Histoire de l’art, il me semble important que les oeuvres et les courants artistiques trouvent leur place dans une unique frise historique dans la classe. Au même titre que les évènements politiques, religieux ou sociaux, les traces de l’art témoignent d’une époque et la conception des idées et des connaissances que les élèves vont construire sur une période ne pourra que s’enrichir de cet apport.

La frise historique de la classe

La frise historique de la classe

Il semble évident que Louis XIV, l’absolutisme, Versailles, Lully, Le Nôtre ou encore La Fontaine sont indissociables. Alors pourquoi séparer sur l’affichage de la classe le roi, le type de monarchie établie, son château, les jardins ou une oeuvre majeure de la littérature contemporaine ?

 Placer tous ces éléments sur une même frise permet une double lecture : linéaire, pour pouvoir constater l’évolution dans le temps de tel ou tel domaine -l’art par exemple-(et c’est la lecture à laquelle nous sommes habitués) ou bien une lecture verticale dans laquelle on ne va observer que la période sur laquelle on veut se concentrer, et pouvoir l’observer dans sa globalité, sous ses différents aspects.

Alors comment combiner tout ceci ? Pour ma part, j’ai une ligne « Arts » en bas de ma frise historique. Sur cette ligne, je place une miniature de l’oeuvre ou un pictogramme l’évoquant, quel que soit le domaine artistique concerné, ainsi que le nom de l’auteur.

Pour rappel, les arts sont séparés en 6 domaines :

La frise historique de la classe

Arts de l’espace : architecture, jardins, urbanisme

La frise historique de la classe

Arts du langage : littérature,  poésie

La frise historique de la classe

Arts du quotidien : objets d’art, mobilier, bijoux

La frise historique de la classe

Arts du sons : musique, chanson

La frise historique de la classe

 Arts du spectacle vivant : théâtre; chorégraphie, cirque, danse

La frise historique de la classe

Arts visuels : arts plastiques, cinéma, photo, design, arts numériques


  1. Crayons de Soleil
     

    dit :

    Chez moi aussi il y a une ligne « Arts ». 🙂 Avec une ligne « Evénements » et « Personnages historiques ».


  2. delfynus
     

    dit :

    Chez moi, suite à une conversation avec mon IEN c’est deux frises différentes.


  3. OlivierI
     

    dit :

    Delfy, est-ce que tu peux expliquer le plus qu’apporte une deuxième frise ?


  4. delfynus
     

    dit :

    Que les élèves ne confondent pas Histoire et Histoire des arts. Qu’ils fassent bien la distinction. Pour moi c’était logique d’ajouter les mosaiques par exemple en dessous de la partie  » Gaule ROmaine » mais mon IEN m’a expliqué que c’était perturber les élèves et que finalement ça ne les aiderait pas à fixer les choses. Et une autre explication que j’ai oublié…. mais je  pourrais lui redemander !
    Du coup, j’ai la frise historique dans la partie découverte du monde et la frise HA dans le couloir non pas car l’art visuel est exclu de ma classe (hihihiih) mais parce que pour moi l’art c’est le rayonnement, l’ouverture aux autres, donc je le partage avec ceux qui passent dans mon couloir !!!


  5. OlivierI
     

    dit :

    Pourquoi pas, mais je ne partage pas son point de vue. Pour bâtir des connaissances sur une période, mieux vaut l’enrichir de tout ce qui existait à cette époque. Enfin, à mon avis


  6. Crayons de Soleil
     

    dit :

    Structurer le temps c’est aussi expliquer le principe de simultanéité… Donc pour moi cela parait plus logique aussi de mettre les oeuvres d’art, les événements historiques et les personnages sur une même frise…  Bizarre comme réflexion de vouloir séparer ces deux domaines… Au niveau des traces écrites et des horaires dans l’emploi du temps je veux bien mais sur la frise ? Ce serait isoler ces oeuvres et ne les analyser que pour elles-mêmes, en occultant complètement le contexte historique de création.  Ca me laisse perplexe cette histoire.


  7. OlivierI
     

    dit :

    Je n’ai pas été tranchant dans mon avis que Crayon de Soleil, mais je la rejoins complètement !


  8. Crayons de Soleil
     

    dit :

    LOL ! Désolée si le ton n’est pas aimable, ce n’était pas le but… Ca fait « tranchante » c’est vrai  Je trouve aussi après relecture, hihihihi !!
    Mais c’est juste   que ça me parait bizarre comme réflexion et que je n’adhère pas. Ca va à l’encontre de certains principes (qui ne sont pas les miens mais qui sont les fondements mêmes de certaines disciplines). Après,  il faudrait avoir les arguments de cet IEN pour comprendre ses choix à lui. Peut-être même qu’après je changerai d’avis.


  9. Crayons de Soleil
     

    dit :

    Mais j’ai toujours gardé en mémoire ce que nous avait enseigné un professeur lors de ma formation : « Quand on enseigne l’histoire, il faut prendre en compte les notions de simultanéité, de succession et de durée. »  Donc quoi de mieux que  de mettre en relation ces différents éléments pour travailler la simultanéité ?


  10. Mademoizaile
     

    dit :

    en CM, j’ajoute une ligne « découvertes scientiques » (les nombres romains, arabes, le système de Copernic…) . Bien que ma frise soit sur un mur entier, je n’ai jamais assez de place (surtout pour le XXe siècle)

Enregistrer

Laisser un commentaire