Archives de
Catégorie : Remplacements

Tout ce qu’il faut savoir sur le poste de remplaçant

Tout ce qu’il faut savoir sur le poste de remplaçant

Alors là, je sors ma carte

Tout ce qu'il faut savoir sur le poste de remplaçant

!!!

Je ne vais pas me lancer dans une longue description de notre quotidien et des spécificités du poste, ça a déjà été fait, et de bien plus belle manière que ce dont je serai capable. Je vous envoie pour cela chez lOujO et son site Les yeux dans le dos. C’est par ici :

 

Tout ce qu'il faut savoir sur le poste de remplaçant

Si vous vous posez des questions sur « les intermittents de l’enseignement », comme le dit Mélanie, une collègue, prenez le temps de lire ces articles.

 

2 pensées sur « Tout ce qu’il faut savoir sur le poste de remplaçant ! »


  1. Tibiscuit77

    dit :

    la photo que tu as mise n’apparaît pas chez moi. Le lien vers le blog de lOujO est cassé vuqu’elle a déménagé son blog
    au plaisir de te lire davantage cette année vu que je serai brigade à la rentrée.


  2. OlivierI

    dit :

    Hello P’tit gâteau ! Je corrige tout ça demain, lOu jO vient de mettre son article en ligne (la semaine dernière il me semble). Au plaisir de te lire !

Le débat interprétatif

Le débat interprétatif

Pour varier de la traditionnelle fiche de lecture narrative ou documentaire, en arrivant dans une classe, j’aime proposer un texte de littérature résistant, donnant lieu à un débat interprétatif.

Le principe est toujours le même  : on donne un texte dont la compréhension n’est pas accessible (pour la plupart des élèves) au premier abord. Je propose le texte, et lorsque chacun l’a lu individuellement, on fait raidement un premier déballage oral : qui ? Quoi ? Où ? Comment ? etc…

Puis je note au tableau la ou parfois les questions qui permettent de pointer la difficulté de compréhension du texte. Les élèves y répondent individuellement (production d’un « observable de compréhension », évaluation formative de leur niveau de compréhension). Il peut s’agir d’une question, d’un dessin, d’un écrit de travail, …  Ensuite, au choix : soit une mise en commun par petits groupes avant la synthèse, ou bien une mise en commun (personnellement, j’évite le travail en petits groupes dès la première demi journée de classe). Les élèves proposent leurs différentes réponses, et ils s’aperçoivent qu’il y en a beaucoup de différentes. Je les note au tableau. Puis vient le moment du débat interprétatif. On discute des différentes réponses, avec lesquelles les élèves sont d’accord, ou pas, et surtout pourquoi ? Quels sont les éléments du texte qui permettent de l’affirmer  ? Y a-t-il des indices à mettre en relation pour construire du sens ?

Durant cette phase, il faut essayer de s’effacer au maximum, de ne surtout rien confirmer, les élèves doivent construire eux même leur raisonnement.

Lorsque le débat touche à sa fin, et que tous s’entendent sur une manière de comprendre le texte, je propose une lecture offerte du texte qu’ils sont en mesure de comprendre à sa juste valeur.

Voici des exemples de texte avec la consigne qui accompagne chacun.

Télécharger « Un martien.doc »

Télécharger « Le plat du chien.doc »

Télécharger « Le robot, B. Friot.doc »

Télécharger « Je t’haine.docx »

Télécharger « Coeur de Lion.docx »

Télécharger « quand angèle fut seule.docx »

6 pensées sur « Le débat interprétatif ! »

  1. VAL10
    dit :

    J’ai tout pillé dans cet article.  C’est top !


  2. OlivierI

    dit :

    Merci !  

  3. shana
    dit :

    Je connais bien ce genre de pratique ayant organisé moi-même des ateliers de questionnement de texte (dans le cadre d’un ROLL)  et des ateliers de lecture-compréhension  en cycle 3 .
    Les textes de FRIOT sont une mine d’or! Ils sont un vrai régal pour les élèves qui se mettent au travail avec bonne humeur et dialoguent en argumentant véritablement lors des mises en commun . Je garde un très bon souvenir de ces séances … 
    Il y a un livre très bien fait pour la lecture-compréhension cycle 3, surtout quand on veut travailler de façon « décrochée » en faisant participer activement les élèves et en favorisant le travail de groupe (séances de 40 min à 1 heure) : MOSAIQUE (conseillé par une EMF, il coûte assez cher mais offre des textes de qualité avec des séances bien expliquées. Je projetais le texte pour la mise en évidence des indices (surlignage) lors de la correction)


  4. OlivierI

    dit :

    Oui, oui, ce livre est vraiment génial ! Ce que j’apprécie surtout dedans, c’est l’organisation en séquences autour des mêmes de obstacles de compréhension.   Ça permet une découverte puis un apprentissage en douceur  grâce à  un même problème rencontré plusieurs fois dans des contextes différents. C’est vraiment un dispositif intéressant, qui sollicite bien plus que les capacités de lecture des élèves : les informations implicites à déduire sont  à construire à partir de faisceaux d’indices disséminés un peu partout dans le texte.


  5. Djoum

    dit :

    Je ne peux que conseiller cet ouvrage également ayant eu la chance d’avoir D Beltrame deux ans à l’IUFM. C’est un excellent formateur avec lequel j’ai toujours gardé contact et son travail autour du débat interprétatif est remarquable.


  6. enclasse

    dit :

    J’aime beaucoup travailler de cette façon, c’est l’occasion de laisser s’exprimer  pleinement la pensée des enfants. J’adore ces moments de classe !

    OlivierI

    Dimanche 31 Janvier à 09:39

    Oh oui, je suis tout à fait d’accord !