Archives de
Catégorie : Poésie

Entrer en poésie

Entrer en poésie

Entrer en poésie

Image :  http://dangerecole.blogspot.fr/

« J’ai rencontré la poésie, elle avait un air bien prétentieux. La poésie
Elle prétendait qu’avec les mots on pouvait traverser les cieux.
J’lui ai dit : « je t’ai d’jà croisée et franchement tu vaux pas le coup.
On m’a parlé de toi à l’école et t’avais l’air vraiment relou. »
Mais la poésie a insisté et m’a rattrapé sous d’autres formes,
J’ai compris qu’elle était cool et qu’on pouvait braver ses normes.
Je lui ai demandé : «  Tu penses qu’on peut vivre ensemble ? Je crois qu’j’suis accroc. »
Elle m’a dit : «  T’inquiète, le monde appartient à ceux qui rêvent trop »

                                                      Grand Corps Malade, Rencontres

J’ouvre ce nouvel article avec quelques vers de slam, dont le message risque d’être compris et partagé par beaucoup. La poésie et l’école, c’est pas souvent le grand amour… Pour ne pas être sévère, disons que c’est un chemin trop souvent méconnu. Pas tant que ça après tout, disons qu’on a pris l’habitude de passer sur l’autoroute sans prendre le temps d’apprécier le paysage.

Pour beaucoup, la poésie, c’est la petite ligne dans le cahier de texte « A apprendre pour… » et la récitation qui va avec. Bref, c’est aussi palpitant qu’une leçon de géographie (pardon pour les géographes). Ou encore, c’est un atelier de production « Ecrire à la manière de… » proposé deux fois par an.

A travers cet article et ces quelques ressources, je vais essayer de compiler et synthétiser ce que j’ai parfois trouvé, parfois créé, souvent mis en place. La poésie est un langage à part entière qu’il est possible de partager avec les élèves à condition de leur donner les « clés de compréhension » nécessaires.

Tout d’abord, je vous propose ici 2 ressources, l’une institutionnelle (j’ai lu ce dossier il y a quelques années, et ne me rappelle pas y avoir trouvé quoi que ce soit qui ait attiré mon attention), tandis que l’autre est une vraie mine d’informations !

La poésie

La poésie

C’est à partir de ce second dossier que j’ai élaboré ma séquence, ainsi que d’idées et d’ateliers trouvés dans « Former des enfants lecteurs et producteurs de poèmes » de chez Hachette, dans « 20 ateliers de slam poésie » de chez Retz. J’ai aussi vu quelques bonnes choses dans « Ateliers d’expression » de chez Accès Éditions.

Voici le sommaire du second dossier, dont je vous recommande vraiment la lecture à tête reposée (il fait 23 pages). Il vous donnera une idée du sens dans lequel j’ai voulu travailler.

La poésie des autres : imprégnation poétique
Variété des contenus dans les choix de poèmes.
Critères du poétique.
Création d’une « atmosphère poétique ».
Diction et exercices de libération orale.

La poésie qu’on vit : création poétique
Approche sensorielle du quotidien.
Approche émotionnelle du vécu personnel.
Approche par le fonctionnement de la langue poétique.
Approche par les « correspondances » baudelairiennes.
Jeux poétiques.

Illustrations pratiques (Annexes)

Entrer en poésie

Compétences et objectifs, plan de séquence, idées d’activités à mettre en place, la première séance

(pour ceux qui veulent mettre en place un tri de textes, c’est ICI)

La séance 2: Produire un texte riche en allitérations

La séance 3 : Le calligramme (mots, objets, anthologie)

Les images pour la séance 3 ICI, ICIICI et .

 La séance 4 : Le côté poétique d’un objet quelconque, ou comment rendre l’ordinaire extraordinaire

Entrer en poésie

Séance 5 : Donner vie à un objet du quotidien ou à un lieu

 Entrer en poésie

Séance 6 : Produire un texte par association d’éléments chers à l’auteur

Entrer en poésie

 Séance 7 : atelier à Tremplin Affectif et Imaginaire

Lire la partie consacrée plus bas dans l’article.

Séance 8 : la métaphore – Ecrire à la manière de Gilles Brulet – Le bout du monde

Voir la fiche de prep’ type ICI.

Entrer en poésie

Séance 9 : l’allégorie

Entrer en poésie

 Pour aider à mieux comprendre la notion d’allégorie, vous pouvez allez voir une découverte d’autres formes à travers les arts. C’est par ICI.

Rencontres, de Grand Corps Malade – le texte utilisé pour la séance, texte qui peut être mis en réseau avec L’école de la Vie, du même auteur.

Séance 10 : 5 ateliers d’écriture sur des jeux de langue (Détourner des dictons, Détourner des expressions, Employer des mots polysémiques à « contre-sens » de leurs
contextes, Utiliser des rimes riches, Substituer un mot par un autre de sonorité très proche)

Entrer en poésie

 Séance 11 : Produire un texte dans lequel on retrouve à de nombreuses reprises la syllabe [ver]

Entrer en poésie

Séance 12 : Atelier à tremplin affectif et imaginaire (TAI)

Lire la partie consacrée plus bas dans l’article

  Entrer en poésie

 Ou Chantiers-Poèmes. Cet exercice est très répandu dans les classes. Définissons tout d’abord le but de cette activité. Il ne s’agit pas de parodier un texte existant, en cherchant, à part « une fourmi de 18 mètres avec un chapeau sur la tête », ce qui pourrait ne pas exister.

Les chantiers-poèmes ont un double objectif :

– produire un poème à partir d’un texte de référence, donc ;

– mener à percevoir les particularités de ce poème, et donc de mettre le doigt sur ces particularités qui vont permettre de définir le poème en tant que type de texte.

Pourquoi ? Plus les élèves vont manipuler de poèmes, en les analysant, en en relevant ce qui leur est propre, meilleurs lecteurs de poèmes ils deviendront. Ces compétences et connaissances accumulées lors des chantiers-poèmes seront également réinvesties dans les ateliers à Tremplin Affectif et Imaginaire (T.A.I.) ou dans un production personnelle.

Pour cette rubrique-là, je vais avoir besoin de vous, chers lecteurs / blogueurs / collègues. Cet exercice est très répandu dans les classes, et je vous propose d’y faire figurer votre travail, afin de constituer un réservoir d’activités. Pour les plus sympas d’entre vous, j’apprécierai une mise en page identique à la mienne. Pour cela, cliquez ICI afin d’ouvrir un document modifiable. Ne changez pas les polices d’écriture, même si elles ne s’affichent pas correctement sur vos écrans, je les aurai dans les bonnes polices en récupérant vos fichiers. Vous pouvez m’envoyer votre contribution à ziletcompagnie@gmail.com . Essayez de choisir des poèmes denses, qui semblent porteurs d’émotions fortes et créateurs d’images.

Voici des pistes d’analyse qui vont vous permettre de définir les particularités de votre poème, puis de définir vos contraints d’écriture : ICI.

La prep type pour ces chantiers :

Entrer en poésie

Vous trouverez 9 excellentes idées de chantiers-poèmes dans Former des élèves lecteurs et producteurs de poèmes.  Ne pouvant pas les mettre en ligne, je me propose de vous les envoyer en échange d’une contribution, au moins le temps de créer un vivier d’activités suffisant.

Poème de référence Contribution de :
Monstres,  Eugène Guillevic Zil et compagnie
Le bout du monde, Gilles Brulet Zil et compagnie
Ils m’ont dit, Pierre Boujut Zil et compagnie
Ton poème, Jean-Pierre Siméon Zil et compagnie
   

Un exemple de déroulement pour la suite de ce chantier d’écriture :

Séance 2 : Evaluation du premier jet en 3 temps. On ressort la grille d’écriture, ou le poème sur lequel on a porté les annotations servant à l’écriture et :

  • autoévaluation par l’élève : quelques jours après ce premier jet, avec un peu de recul, je me relis et je note si j’ai bien respecté toutes les contraintes et si j’ai des points à améliorer.
  • On forme des groupes de lecture : par 4, les élèves vont avoir entre leurs mains les fiches de 4 autres élèves. Ensemble, ils les lisent et répondent à 2 questions : Qu’est ce que vous avez trouvé de bien dans ce poème ? Quels sont les points à améliorer ?
  • Chaque production est lue par 2 groupes différents, qui ne se communiquent pas leurs remarques (pour ne pas inspirer le 2e groupe de lecteurs). Puis l’élève prend connaissance des remarques qui ont été formulées, et peut les comparer à son auto-critique.

Séance 3 : Réécriture ou 2e jet. A l’aide des remarques établies lors de la séance précédente, reprendre son texte en faisant les transformations nécessaires à son amélioration, et en conservant les points positifs qui ont été relevés. Il s’agit d’un travail d’approfondissement.

L’enseignant annote ce 2e jet, en y ajoutant d’ultimes remarques et en procédant à une correction orthographique selon les habitudes de chacun (grille de relecture orthographique ? Codage à l’aide du code de correction de dictée ?) et du temps que l’on veut accorder à cette étape.

Séance 4 : Création du « chef d’œuvre ».  Il s’agit là de recopier son poème en procédant aux ultimes rectifications, en soignant la silhouette et la mise en espace du poème. Le support sur lequel va figurer le poème ne doit pas nécessairement être une feuille blanche A4 à carreaux. On peut essayer de rendre cet acte de création moins « scolaire » pour y voir une finalité plus artistique.

Valoriser les productions : ne pas oublier que l’on écrit pour être lu, et non pas pour être évalué. La dimension de communication doit être réfléchie (participation à un concours, création d’une anthologie, communication des productions sur le blog de classe, lecture à des plus jeunes, à des aînés,… si vous avez d’autres idées, n’hésitez pas à me les glisser que je complète cette liste).

Et l’évaluation ? Je vais botter en touche. Tout dépend de la finalité que vous donnez à cette évaluation. On peut reprendre la grille d’écriture, y ajouter une partie orthographique et voir si tous ces points ont bien été respectés, mais cela reste très scolaire. On peut aussi chercher à voir la créativité dont à fait preuve l’élève et le réinvestissement des situations déjà rencontrées.

Et dans les cahiers, je mets quoi ?  C’est vrai qu’il y a également une attente institutionnelle. En trace de ce chantier, on peut garder :

  1. le poème original, vierge de toute annotation, qui sera là pour le plaisir de la lecture
  2. le poème annoté, stabiloté, griffonné
  3. le premier jet
  4. les différentes évaluations faites du poème
  5. le 2e jet annoté par l’enseignant
  6. le « chef d’œuvre »

On aura ainsi la trace de l’évolution de cet écrit au fur et à mesure du projet.

Je vous propose ici un dossier qui était sur mon PC, dans lequel on retrouve un premier répertoire d’activités :

La poésie

Des éditeurs proposent également des fichiers tout faits, mais je ne suis pas fan, les contenus ne sont pas toujours pertinents (à mon goût, cela n’engage que moi). Je pense notamment à Voyages en poésie de chez Sedrap.

Cela dit, toutes ces fiches, adaptées, pourraient très bien trouver leur place dans le coin Poésie de la classe, à faire en autonomie. Mais l’analyse du poème avant l’écriture ne pourra pas être très fine et les élèves seront plus dans un exercice de style.

Entrer en poésie

 Ces ateliers à tremplin affectif et imaginaire (ou T.A.I.) sont des situations de production libre de poèmes, à partir d’un inducteur, qui peut être de nature très variée (souvenir commun, image, mot, phrase, début de poème, musique, …).

La mise en place de l’un de ces T.A.I. doit se faire lorsque la classe a déjà une certaine pratique, une certain expérience de la poésie. On veillera donc avant à avoir lu suffisamment et à avoir pratiqué des chantiers-poèmes (Écrire à la manière de…) dont des caractéristiques des poèmes rencontrés, des tournures, des formulations, des effets pourront se retrouver réinvestis. Savoir évoquer des images provoquées par la lecture d’un poème sera un atout dans ces ateliers (voir Une lecture quotidienne, dans la partie Imprégnation poétique).

Chaque T.A.I. suit le même déroulement

  1. On propose le déclencheur à la classe
  2. Chacun cherche des mots, des bribes de phrases, des images, des sensations, des associations d’idées à y rattacher.
  3. Mise en commun des trouvailles.
  4. Définir les contraintes d’écriture puis productions individuelles.
  5. Lecture des productions par les volontaires.

Entrer en poésie

En récitation, je partage avec vous ma grille d’évaluation (non notée). Chaque élève n’a besoin que d’une seule fiche pour l’année, à coller au fond du cahier de poésie ou bien dans celui d’évaluations.

 Entrer en poésie

Une fiche du lexique particulier à la poésie, à compléter lorsque l’on rencontre l’un de ces mots :

Entrer en poésie

Un lien qui vous sera utile (à vous, je vous déconseille, de la communiquer aux élèves) : ce site permet de vous lister des mots qui rime avec celui que vous entrez dans son moteur de recherche. Pratique pour décoincer certains cas, mais à utiliser avec parcimonie. La poésie doit rester une hésitation entre le sens et le son. Si on privilégie les sonorités, on va vite se retrouver avec des textes qui ont des rimes mais qui ne veulent rien dire.

La poésie

Entrer en poésie

Lire et créer des poèmes, c’est aussi aller essayer de ressentir, de faire passer une émotion. Mais vous l’aurez déjà remarquer, qu’on le veuille ou non, l’école a souvent tendance à demander aux élèves de taire ces émotions, d’être toujours disponibles pour les apprentissages et concernés par la tâche. Afin de mettre en mot ces notions, qui sont complètement abstraites et que certains élèves n’ont jamais réussi à identifier, je vous propose de suivre ces liens, qui vont vous donner des d’activités.

Chez Sage : des fiches de vocabulaires sur les sentiments, les émotions, les sensations

Entrer en poésie

 Chez Delfynus : des activités afin de nommer les émotions, les reconnaître (cycle 2)

Entrer en poésie

Dans le coffre de Crapi :des idées pour apprendre à lire les visages (cycle 1)

Entrer en poésie

Des cartes-émotions (diversifier les supports permet une meilleure identification)

Entrer en poésie

 Je suis conscient que ces activités ne permettront pas d’aider à faire passer une émotion, ou d’exprimer ce que l’on ressent lorsque l’une d’elle est présente, mais l’apport de vocabulaire est un bon début pour commencer à les identifier.

Entrer en poésie

Chez BigBoom : une dizaine de pistes d’écriture avec contraintes, issues de l’OuLipo

Entrer en poésie

Chez Ombeleen : une séquence sur la création d’un calligramme sur l’univers du Petit Prince

Entrer en poésie

 Des situations d’écriture chez Maîtresse Myriam :

Entrer en poésie

Des exemples de fonctionnement pour la récitation chez Miss Bubble, Crayon de Soleil, Eowin et Cenicienta :

Entrer en poésie      Entrer en poésie

Entrer en poésie     Entrer en poésie

 Chez Mitsouko, des exemples d’illustrations, des poèmes par thèmes,

une grille d’évaluation et ses bâtonnets « A qui le tour ? »

Entrer en poésie

 Des anthologies de poèmes, classés par thèmes :

Entrer en poésie

Entrer en poésie

Un recueil de poésies sur le fantastique :

Chez Onaya :

Entrer en poésieet

Chez Abcdefgh, des créations poétiques chantées :

Entrer en poésie

Le rallye-liens de Cenicienta organisé pour le Printemps des poètes :

Entrer en poésie

Entrer en poésie

Entrer en poésie

Entrer en poésie

En littérature de jeunesse, je vous conseille Le magasin zinzin, de Frédéric Clément. Ce livre, que je vous présente ICI, est particulièrement adapté pour l’approche sensorielle du quotidien (je dois prendre le temps de vous proposer l’exploitation de l’album que j’ai faite).

La poésie

La mise en voix des poèmes est une manière de se les approprier. Elle est largement développée dans Former des enfants Lecteurs et producteurs de poèmes. Pour aider à la mise en place d’atelier de mise en voix (qui peuvent être fait pendant des ateliers de lecture), voici un ouvrage bien utile ! Sur la double page, à gauche un poème tapuscrit à distribuer aux élèves et à droite ce même poème avec une proposition de mise en voix grâce à des symboles (les respirations du poème) ainsi que des conseils sur la diction.

Entrer en poésie

Et, une fois n’est pas coutume, je vous propose un document pour cycle 2, à faire parvenir à vos collègues de CP et CE1 afin que la culture de la poésie se développe dans l’école et que vos élèves aient de bonnes bases lorsque vous démarrerez : Fichier. IL s’agit d’un dossier issu d’une animation péda que j’avais sur mon PC, mais pas moyen de savoir sur le site de quelle circo je l’avais eue. Une partie théorique, des idées d’activités à mener, des pratiques à mettre en place, des ateliers d’écriture et des idées de jeux poétiques.

J’ai également eu entre les mains le livre Aborder la poésie autrement, de Christian Poslaniec. J’ai parcouru l’ouvrage destiné au cycle 2, et je le recommande vraiment ! 63 poèmes choisis par l’auteur en fonction de leurs spécificités, une présentation du poète et du contexte d’écriture, une piste de présentation en classe et d’exploitation pédagogique, une mise en réseau avec d’autres poèmes et une proposition de dispositif de production à partir de tout cela. Et en plus, le livre est accompagné d’un CD reprenant les poèmes du livre mis en voix par des comédiens. Une bonne base pour votre coin Poésie, non ?

Entrer en poésie

Ce livre existe également pour le cycle 3. Si j’arrive à le lire, je vous en dirai plus !

Entrer en poésie

     Celui sur lequel je me suis beaucoup appuyé pour rédiger cet article. C’est pour moi un indispensable !

Entrer en poésie

D’excellentes idées d’ateliers d’écriture. Ces situations, différentes de celles proposées dans des chantiers-poèmes, ne se cristallisent pas sur les contraintes formelles d’écriture, mais proposent des thèmes autours desquels produire (par exemple, reformuler un conte en vers et en rimes, parodier des personnages, imaginer un voyage, …). Il est, à mon sens, important d’alterner ces deux types d’exercices.

Entrer en poésie

Je referme cet article comme je l’avais ouvert, avec quelques vers de mon slameur préféré. Il serait bien sûr plus qu’ambitieux d’espérer que les élèves atteignent, même au bout de plusieurs années cet amour du verbe, alors c’est juste pour le plaisir !

« Moi, j’ai traversé toute la pièce pour atteindre mon petit bureau
Equipé de ma main droite, une feuille et un stylo
Je me prends pour un poète, p’t-être un vrai, p’t-être un naze
Je suis parmi tant d’autres un simple chercheur de phases
Je retourne toutes les phrases en secouant mon esprit
Je traque la moindre rime et j’en rêve même la nuit
Je soulève chaque syllabe pour voir ce qu’il y a en dessous
Il m’arrive même de chercher jusqu’à  m’en rendre saoul

J’ausculte tous les mots pour dénicher la bonne terminaison
Je sais prendre mon temps, la patience guide ma raison
Même quand je sors de chez moi, je profite de la moindre occaz
Pour pécho de l’inspiration, j’suis un chercheur de phases
Ca m’a pris petit à  petit en voyant les autres écrire
J’me suis dit poser mes textes, ça pourrait me faire plaisir
Et puis trouver le bon mot et le mettre à  la bonne place
C’est peut-être ça le plus kiffant, la bonne rime efficace
Quand je trouve une bonne phase, pour moi plus rien n’existe
Je ne vois plus, n’entend plus, je suis comme un autiste
Alors j’en veux plus, je veux qu’on se souvienne de mon blaze
Je suis parmi tant d’autres, un simple chercheur de phases »

Grand Corps Malade, Chercheur de phases

53 pensées sur « Entrer en poésie ! »


  1. domrod
    dit :

    Merci d’avoir pensé aux petits , c’est vrai que la poésie est toujours la « dernière roue de la charrette », alors avec tes docs, c’est plus simple de s’y plonger, je ne promets rien mais je vais essayer… Merci pour la compil de dossiers et son partage…


  2. Lala78
    dit :

    Et bien, elle est encore riche ta séquence…Merci


  3. OlivierI
    dit :

    Il reste surtout beaucoup de travail ! C’est une séquence que j’avais faite il y a 3 ans, mais c’était des notes prises à la main. Il faut tout taper à présent.

  4. Mayleb
    dit :

    Ton travail impressionnant me rappelle que j’ai négligé la poésie cette année par lassitude de la récitation. Du coup cela va me booster. Merci.


  5. sagebooker
    dit :

    Très jolie séquence, hop dans ma malette ^^. Possible qu’on m’envoie en cycle 3 pour deux semaines dès lundi, ça pourrait fort bien me servir très vite…


  6. sagebooker
    dit :

    Oups ben non, en fait je n’arrive pas à télécharger tes docs…  grrrr d’ordi, je vais revoir les configs et repasser.


  7. OlivierI
    dit :

    Merci  toutes les deux !
    Sage, c’est ton pc qui merdouille ou les liens vers mes docs ne sont pas bons ?


  8. sagebooker
    dit :

    C’est forcément mon pc, ne t’en fais pas : il n’ouvre plus aucun pdf, pas seulement sur ton  blog ^^ et même après redémarrage. Je file fouiner dans les tréfonds de son âme.


  9. sagebooker
    dit :

    C’est bon ou presque… je pense que mon charmant conjoint a dû désactiver l’antivirus sur mon netbook qui est synchronisé avec mon pc , bref… un bon nettoyage et hop. Merci pour la séquence donc !!


  10. BigBoom
    dit :

    Un grand bravo et merci pour cet article très riche et intéressant!


  11. sagebooker
    dit :

    encore moi (décidément), j’ai un p’tit truc sur les sentiments, les sensations, les émotions si ça peut t’intéresser, c’est là.


  12. OlivierI
    dit :

    Merci Bigboom et  Sage ! Bravo à vous si vous m’avez suivi jusqu’au bout de l’article (c’est un roman, là) ! D’ailleurs, j’ai hésité sur la mise en forme : est-ce suffisamment lisible ou vaut-il mieux que je divise l’article sur différentes pages avec une sorte de menu ?
    Sage, ta fiche me plait beaucoup, je l’ajoute aux liens de Delphine et Pepourlavie dès que je rallume le pc, merci !


  13. sagebooker
    dit :

    ton article me plait comme ça, c’est riche mais synthétique dans le sens où tu brasses (pas de l’air, hein) tout autour de ton sujet. Si tu scindes, tu perds un peu l’esprit, et ce qui t’a amené à construire une telle séquence, et pas sûre que je serais allée  picorer dans chaque lien… mais c’est ton blog,  à toi de voir (et attends d’autres avis,hein).


  14. OlivierI
    dit :

    C’est dans cet esprit que je l’avais éçrit ainsi, mais en voyant la longueur, j’ai peur de perdre du monde avant la fin


  15. BigBoom
    dit :

    Je partage l’avis de Sagebooker mais  après c’est à toi de voir …


  16. OlivierI
    dit :

    Je vais laissé comme ça donc ! Sage, j’ai aouté ton lien


  17. sagebooker
    dit :

    Merci, c’est bien gentil à toi


  18. MariNantes
    dit :

    Que de pistes, c’est super intéressant ! Effectivement nous avons travaillé sur les différents supports littéraires avec mes élèves et quand je leur ai demandé ce que c’était, ils m’ont répondu « ce qu’on apprend à l’école »… arghhhh mais  non !


  19. OlivierI
    dit :

    C’est aussi parce que c’est comme ça qu’elle est utilisée. Dans les programmes des années 50, l’objectif de l’enseignement de la récitation était de donner aux élèves un modèle de langage oral soutenu et correct. Et depuis, c’est à peine si sa place en classe a évolué.

  20. djenny.99
    dit :

    wouah ! quel boulot !! bravo et merci pour ton partage! J’ai beaucoup de mal à travailler la poésie autre qu’en récitation ! Je vais pouvoir m’en inspirer


  21. OlivierI
    dit :

    Merci Djenny ! Ravi que ça plaise !


  22. ombeleen
    dit :

    Super! J’adooooooooooooooooooooore! Quel travail, j’en reste sans voix!
    Cela me donne des idées en plus pour travailler le fond du calligramme  sur le thème du Petit Prince que mes élèves s’apprêtent à faire.. MERCI à toi pour ce partage, si riche!


  23. OlivierI
    dit :

    Merci à toi pour ce message si sympa ! C’est justement en allant regarder ton doc sur les calligrammes que je suis passê sur ton blog tout à l’heure !


  24. ombeleen
    dit :

    Ta séquence est vraiment bien ficelée, je t’ai donc mis en lien ICI


  25. OlivierI
    dit :

    Merci Ombeleen!!!


  26. flodio
    dit :

    Bel article ! Le magasin Zinzin est un ouvrage magnifique !J’utilise également   « former des enfants producteurs de poèmes » , c’est là que j’ai découvert l’univers de Guillevic !


  27. onaya
    dit :

    Je n’ai qu’un mot à dire : Waouh et puis un autre : Bravo !
    Superbe séquence !!!!!!!!!!!  Un vrai bonheur.
    Et merci aussi pour le ptit lien


  28. ombeleen
    dit :

    Merci pour ton lien! A bientôt pour te lire!


  29. Eowin
    dit :

    Quel travail ! Impressionnant ! J’avoue je n’ai pas encore lu en détail. Mais ça m’a l’air super intéressant.Je reviendrai lire en détail plus tard.
    En tout cas, merci pour les liens vers tous les cybercollègues (dont moi )


  30. BigBoom
    dit :

    Merci de ton passage par chez moi et du lien
    Je  pourrais moi aussi  mettre un lien vers  ton article ?


  31. OlivierI
    dit :

    Merci à vous de vous être signalées les filles, c’est avec plaisir !
    BigBoom, pas besoin de demander pour ça !


  32. BigBoom
    dit :

    Ok, c’est fait!


  33. OlivierI
    dit :

    Merci Bigboom !


  34. EstelleDocs
    dit :

    Quel travail, quelle séquence ! Et tu dors quand ?!
    Un grand bravo, OlivierI !!


  35. Mademoizaile
    dit :

    Je découvre ton blog et je tombe sur cet article qui est une mine d’or!!


  36. OlivierI
    dit :

    Rho merci Mademoizaile !


  37. Mitsouk☮
    dit :

    Bravo pour ce très bel article, très documenté et fourni. On ne reste pas sur sa fin !
    Je suis également adepte de la poésie à l’école, car la dimension expressive et artistique est un espace privilégié … j’articule ça avec le temps d’illustration. Bravo pour ton blog, très agréable à l’oeil et à lire !


  38. OlivierI
    dit :

    Oh ben merci beaucoup Mitsouko !!
    Si tu as des ressources en poésie, n’hésite pas à me les signaler que je t’ajoute  dans l’article. Tu mets en place des choses particulières pour l’illustration de la poésie? J’en ai ras la casquette du dessin libre et la production guidée empiète trop sur le temps d’arts visuels… Je suis pas mal sur ton blog en ce moment car je remplace en CP


  39. Mitsouk☮
    dit :

    En passionnée d’art et d’expression artistique, j’essaie humblement d’éveiller les élèves (des petits de 5-6-7 ans) à la beauté d’un texte, d’une illustration, d’une restitution captivante … ce n’est pas toujours facile, mais après bien des années, j’affirme que cela en vaut la peine, et apporte beaucoup aux élèves.
    Je t’invite chez moi, j’ai amorcé une banque de poèmes sur tous les thèmes, glanés au fil de toutes mes années en CP, ou écrits par mes soins. Je propose aussi des idées d’illustration, guidées, semi-guidées ou en autonomie, pour faire pratiquer un peu les techniques artistiques et la mise en valeur d’un texte, ou l’accès à son sens … c’est mon espace de plaisir, partagé ICI you’re welcome !


  40. OlivierI
    dit :

    Je fais un petit tour par chez toi très vite pour voir ton fonctionnement et ce que vous réalisez dans ta classe et j’ajoute le lien dès que j’allume mon pc, merci !


  41. delfynus
    dit :

    Tu es mon coup de coeur du mois !!!!!


  42. Ermeline
    dit :

    Quel travail magnifique


  43. OlivierI
    dit :

    Merci Ermeline ! Et MERCI Delfy !!!


  44. marama14
    dit :

    Bonjour,
    Merci beaucoup pour ce partage. Juste une petite remarque : le lien pour la séance 7 ne fonctionne pas.
    Encore bravo et merci.


  45. OlivierI
    dit :

    Merci Marama ! Pour la séance 7, ce n’est pas que le lien ne fonctionne pas, c’est juste un visuel. Je t’invite à aller lire la rubrique  sur les TAI un peu plus bas dans l’article, j’y explique le fonctionnement.


  46. ekofopi
    dit :

  47. Crayons de Soleil
    dit :

    Waou, Olivier !! Quel article dis donc !!! ll est rempli de tout plein de bonnes choses !!


  48. OlivierI
    dit :

    Merci Crayon  de soleil !


  49. Djoum
    dit :

    Superbe article qui une fois de plus ravie la littéraire que je suis 😉 Et quel bonheur de « tomber » en plus sur des lignes de Grand Corps Malade 😉


  50. OlivierI
    dit :

  51. Djoum
    dit :

    Bonjour Bonjour 😉
    Me revoilà par ici et en plus j’ai une petite réclamation 😉 Le premier lien de la séquence comprenant la séance 1 ne fonctionne pas 🙁 Si tu as un moment en cette fin d’année pour le remettre, ce serait super.
    Merci beaucoup


  52. OlivierI
    dit :

    Ah oui, effectivement :/Je le remets très vite !

  53. Emeline
    dit :

    Bonjour,
    J’ai découvert cette page par hasard. Après 15 ans de maternelle je grandis un peu et passe au cycle 3 alors je me renseigne, je cherche… J’ai beaucoup aimé votre article , je ne sais pas encore comment je m’en servirai mais il me servira, c’est sûr. Merci

    OlivierI

    Lundi 30 Mai à 22:10

    je te souhaite de t’y plaire, dans le cycle 3 : c’est tellement riche !

Enregistrer