Archives de
Auteur : ziletcompagnie

Autoportrait surréaliste et photomontage, sur les traces de Gilbert Garcin

Autoportrait surréaliste et photomontage, sur les traces de Gilbert Garcin

Bonjour à tous ! J’espère que la rentrée s’est bien passée pour tous, que vos nouvelles classes sont toutes sympas, sérieuses, agréables et tout et tout. Par ici, c’est (pour l’instant) calme mais mon emploi du temps est déjà rempli de lundi jusqu’à la Toussaint. Je me fais discret en ce moment, je sais, mais le quotidien est bien rempli et j’avoue ne pas avoir beaucoup d’idées non plus.

Du coup, je suis bien content d’avoir une super chroniqueuse qui intervient à ma place 😀 Merci M’dame Audrey !!!

Son projet du jour : un autoportrait surréaliste réalisé grâce à un photomontage, rien que ça !

M’dame Audrey, la parole est à toi :

Ce projet s’inspire de l’oeuvre de Gilbert Garcin, un artiste français né à La Ciotat en 1929. Il vit et travaille à Marseille.

Gilbert Garcin découvre la photographie au moment de sa retraite. En effet, ses premières tentatives datent de 1993 ! En 1998, sa carrière démarre réellement. Découvrant son travail au festival de Photographie de Braga, au Portugal, la galerie Les filles du calvaire décide de l’exposer au Salon Paris Photo. Les professionnels et les collectionneurs sont conquis.

Depuis, Gilbert Garcin expose à travers le monde et est sollicité par des directeurs de petits centres d’art comme de grands musées internationaux.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Gilbert Garcin utilise le photomontage. Il s’agit d’un assemblage, en une seule image, de photographies (entières ou partielles) par collage, par tirage, ou par logiciel.

Le photomontage a connu un développement en Russie en 1916 avec le constructivisme représenté par Alexandre Rodtchenko et en France avec le dadaïsme et les Surréalistes.

Pour ses premiers portraits, Gilbert Garcin se photographie de dos, en veste et chapeau. Sa silhouette noire et blanche, découpée dans du papier photo, montée sur du fil de fer, positionnée dans une maquette bricolée avec de la lumière, du sable et des cailloux, est re-photographiée. Ce n’est que quelques années plus tard qu’il osera être face à l’objectif.

Les amoureux de Perros-Guirrec

Gilbert Garcin n’aime guère reconnaître qu’il y a du Magritte en lui. La peur de l’étiquetage…  Il admet que « ses photos évoquent l’absurde, une des caractéristiques du surréalisme » mais il n’est pas persuadé du rôle majeur de l’inconscient.

Cependant, les petits scénarii qu’il invente où des objets du quotidien se transforment en menace et ses fantaisies illusionnistes chargées d’énergie poétique en font un surréaliste.

Le témoin

C’est dans le cadre du P.E.A.C. de l’école que j’ai été amenée à travailler sur Gilbert Garcin. Le thème défini était « Le portrait ». Avec mon ancienne collègue de CM2, nous avions dressé une liste non exhaustive des différents types de portraits que l’on pouvait trouver.… Et c’est comme ça que j’ai hérité du portrait surréaliste.

En vidéo-projetant plusieurs photographies de Gilbert Garcin, les élèves ont rapidement mis en avant les caractéristiques principales de son travail :

  • le support utilisé : la photographie
  • le recours au noir et blanc
  • les proportions non réalistes
  • le recours à des objets du quotidien

Le matériel : Feuilles blanches format A5 et crayons de bois.

Certains élèves ont eu besoin de faire plusieurs essais, de tester plusieurs idées. Le format A5 permet d’être synthétique et plus rapide dans la réalisation de l’esquisse.

Le but de cette réalisation est d’amener l’élève à réfléchir sur son autoportrait : « Comment vais-je me mettre en scène ? Avec quel matériel/objet ? Quelle position vais-je prendre ? »

Une contrainte était à respecter : la photographie devait être prise en classe, le ou les objets utilisés devaient être facilement transportables.

 

Première étape : La silhouette                       Le matériel : Appareil photo numérique / fond neutre / feuilles blanches et papier photo

Une fois la réflexion sur l’autoportrait aboutie, il a fallu prendre les élèves en photo. Devant un fond neutre, ils ont pris la position qu’ils souhaitaient pour leur autoportrait. Certains donnaient l’illusion de marcher, de se battre, de s’accrocher à quelque chose. D’autres étaient assis.

Les photographies ont ensuite été imprimées.

D’abord sur du papier A4, en plusieurs formats, afin de choisir celui qui serait le plus adapté puis, une fois le format choisi, sur du papier photo.

Merci à la maman qui s’est proposée de le faire, ça fait faire quelques économies ! 🙂

 

2e étape :découpage de la silhouette et mise en scène                     Le matériel : Appareil photo numérique / feuilles noires format raisin pour le fond / papier photo / objets divers en fonction des objets de chacun

Certains ont utilisé le matériel présent en classe : trousse, règle, taille-crayon, boite de mouchoirs, horloge, plante, cailloux, poignée de porte… D’autres ont apporté des jouets : peluches, Légo…

 

Après avoir découpé leur silhouette (j’avoue en avoir découpées quelques unes par peur des catastrophes…), les élèves les ont mises en scène devant un fond noir afin de réaliser leur autoportrait. Certains ont dû se creuser les méninges et faire preuve d’ingéniosité pour trouver un moyen de faire tenir leur silhouette… Un des élèves devait porter une voiture à bout de bras et un autre se faisait écraser par un livre !

 

Une fois le montage réalisé, la photo définitive est prise. J’ai ensuite fait les ultimes retouches à la maison. Et pour boucler le projet, on a ensuite développé les photographies via un site internet.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

Coup de cœur de mars 2017

Coup de cœur de mars 2017

Coup de coeur d'octobre 2016

Déjà 4 mois que je n’ai pas partagé une pépite avec vous ?!!!! Je vais tenter de me faire pardonner, et c’est du lourd que j’ai cette fois-ci.

Les bons plans, c’est pas fait pour rester au fond du placard ou être gardés pour soi. C’est pour ça que chaque mois, les blogueurs de la CPB vous proposent d’aller découvrir une petite pépite d’article à côté de laquelle vous êtes sans doute passés.

Caché dans la forêt des blogs, on a parfois la chance de tomber sur une perle rare, un coin de paradis pour les profs. Ça commence par une page sur laquelle on tombe parce qu’on cherchait une fiche, une séquence, une idée et de clic en clic, on finit par réaliser que ça fait déjà 2 heures qu’on dévore son univers et on a du mal à décrocher. Sans exagérer, chez Pépiole, c’est exactement ça !

J’espère que vous la connaissez déjà : Pépiole est une maîtresse de CP-CE1 en REP à la créativité débordante. J’admire aussi ce qu’elle met en place dans sa classe et la quantité de ressources formidables qu’elle est capable de créer ! En quelques mots, je vais essayer de vous présenter son univers : elle travaille par plan de travail dès le CP, propose un travail sous forme d’ateliers rondement ficelé en maths qu’elle partage avec nous : pour chaque période, son organisation, les rotations, les fiches de preps, les jeux utilisés semaine après semaine, ou encore son fichier de géométrie. Sans oublier ses multiples projets comme celui sur le Vendée Globe dernièrement, ou encore son énorme travail sur Taoki.

Je pourrais vous en parler des heures mais le mieux c’est que vous alliez y jeter un oeil par vous même 😉
Sinon, puisqu’il faut bien en choisir un, ce mois-ci je vous fais découvrir son fonctionnement avec la méthode Picot en CE1. C’est un travail titanesque : Pépiole a remplacé les textes de la méthode par les textes tirés de ses lectures suivies, créé ses propres collectes et refait les exercices !!! Pour cette période, elle nous propose 6 plans de travail sur 3 niveaux + 1 autre niveau pour les élèves en grande difficulté, des exercices de phonologie, grammaire, conjugaison, orthographe, lecture compréhension et littérature (eh ouais, rien que ça  😯  ). A ça, on ajoute les preps complètes jour par jour, les collectes, les cartes mentales et la production d’écrit liée.

J’espère vous avoir suffisamment bien décrit « Pépiole à l’école » pour vous avoir mis l’eau à la bouche ! Si c’est le cas, foncez, c’est par ici :

Pour découvrir les autres coups de cœur du mois, c’est par ici :

Le coup de coeur du mois de septembre

Le Palais Idéal, Le Facteur Cheval

Le Palais Idéal, Le Facteur Cheval

Chaque œuvre d’art est singulière mais celle-ci est vraiment particulière : est-ce vraiment une oeuvre ou un bâtiment ?  Un songe devenu réalité ou un exploit architectural ? Un peu des deux,  mon Capitaine !

Partons à la découverte de ce drôle de palais perdu au milieu de nul part !

On plante le décor : nous voici paumés au beau milieu de la Drôme. Rien à perte de vue. Bref, l’endroit où on ne viendrait vraiment pas par hasard. Et pourtant, c’est dans le village d’Hauterives que se trouve une oeuvre unique au monde que sont venus admirer les plus grands : Picasso, Nicki de Saint-Phalle, André Breton, Jean Dubuffet, … Je vous laisse découvrir un aperçu ? Drôme

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Alors là, niveau architecture, c’est du grand n’importe quoi très original et hétéroclite. Ça évoque à la fois Angkor Vat,  la Sagrada Familia, l’Orient et les temples égyptiens. Et pourquoi pas des géants et des momies tant qu’on y est ! Ah ben si, c’est fait. Mais sérieux, c’est quoi ça ?

Ce « truc », c’est une des fiertés architecturales de la France, un palais sorti de terre et de l’imagination débordante d’un facteur qui a cru en ses rêves. C’est une histoire de courage, d’abnégation, d’un songe devenu réalité juste parce qu’on y a cru assez fort ! Et c’est cet homme qui en est responsable: Ferdinand Cheval, facteur de son état.

Voici sa biographie rapide : fils de paysan, né à Hauterives en 1836, il grandit dans un contexte rural et pauvre. Il quitte l’école très vite, travaille avec son père, quitte le village, devient apprenti boulanger, exerce différents métiers et revient à Hauterives à 31 ans où il devient facteur, poste qu’il occupera jusqu’à sa retraite à 60 ans.

On note bien qu’à aucun moment dans son cursus, ce drôle d’oiseau n’a fréquenté de près ou de loin les milieux artistiques, ni même qu’il a étudié l’art. Soit dit en passant, il ne s’y connaissait pas plus en sculpture qu’en maçonnerie.

On replace le contexte de création également. On est au milieu du XIXe siècle. Notre facteur fait quotidiennement une tournée de 30km pour distribuer son courrier dans la campagne autour de son village. Et à pattes, s’il vous plait ! Ben oui, le progrès technique lié à la Révolution Industrielle n’a pas encore eu les effets escomptés dans les campagnes enclavées. Donc pas d’automobile, pas même un vélo.  Trente bornes par jour donc ! Ça nous fait quoi ? Quelque chose comme 6 ou 7 heures de marche ? Il avait le temps de laisser divaguer son imagination, notre facteur ! Au beau milieu de la campagne, il a appris à observer Mère Nature , à l’admirer.

Et un beau jour de 1879, le destin / la chance / son ange-gardien (peut-être un peu des trois  ?) s’en est mêlé. Au cours de l’une de ses tournées, le facteur butte sur une pierre et tombe. Il se relève et observe celle qui est responsable de sa chute : c’est le tournant de sa vie ! Cette pierre, qu’il baptisera sa « pierre d’achoppement », a une forme si bizarre et à la fois si pittoresque que le facteur décide de la garder avec lui. Elle vient de faire éclore son rêve.

Les jours suivants, il se rend compte qu’elle n’est pas seule, il en trouve de plus belles encore.

Le Facteur n’avait aucune idée, lorsqu’il s’est lancé dans la construction, de là où ça allait le mener. Il commence tout d’abord par ériger une fontaine qu’il appellera « Source de la vie ». Celle-ci est constituée de pierres donc, mais aussi de coquillages, d’huitres, d’escargots assemblés à la chaux. Il y ajoute un lion et un chien qui veillent sur cette source. Il aura fallu 2 années entières à Ferdinand Cheval pour l’achever. Devant les encouragements de sa famille, il continue sur sa lancée. Cette fontaine est un véritable hymne à la nature qu’il a tant côtoyée, avec toutes sortes d’animaux et de plantes. S’ajoutent ensuite la « Grotte de Saint Amédée » (2) et « la Source de la sagesse »(3). Il poursuit avec un temple égyptien (4) dans lequel il s’aménagera un tombeau, souhaitant se faire enterrer à la manière des pharaons. Cette demande lui sera refusée par l’administration pour des raisons de salubrité. S’ensuivent le Temple de la nature, au dessus duquel se trouve la Crèche Merveilleuse (5).

Afin d’équilibrer cette façade, le Facteur Cheval construit à sa gauche une partie à laquelle s’adossent 3 géants : César, Vercingétorix et Archimède.

Il aura fallu 20 ans au Facteur Cheval pour construire cette façade (1879-1899). La suite, on va la passer de manière un peu plus rapide.

La façade Nord : l’arrière du Temple Égyptien présente 4 piliers qui habillent une terrasse. Sur cette façade, Cheval nous montrent sa vision de la Genèse ; on voit apparaitre Adam, Eve et le Serpent. On trouve aussi 4 grottes : celle du Pélican, du Cerf, de la Biche et du Faon.

Cliquez sur l’image pour vous approcher des détails.

 

Voici quelques vues de la façade ouest. Celle-ci a une visée clairement universelle, avec des inspirations de bâtiments présents à divers endroits du globe. Au dessus de cette façade ouest se trouve la terrasse qui permet de se promener au premier étage de ce bâtiment. Et en dessous de la terrasse, on peut traverser une galerie entièrement décorée. Je suis désolé, je survole mais chaque façade est tellement riche que je ne peux pas tout détailler 😛

Quelques vues de la terrasse :

Et de la galerie :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Enfin, la Façade Sud enferme un « musée Antidéluvien » dans lequel Ferdinand Cheval entreposait les pierres qu’il collectionnait ou qu’il comptait utiliser. Elle est surmontée d’une coupole et des aloès. Un tronc d’arbre et des animaux représentés par des pierres rongées en termine la plus sobre décoration.

Les conditions de construction auront été dignes d’une légende : le Facteur Cheval aura construit son Palais entièrement seul, comme il le souligne sur une gravure, il s’agit du « TRAVAIL D’UN SEUL HOMME ».

Il aura passé 33 années de sa vie à aller ramasser avec sa fidèle brouette les pierres qu’il a remarquées et rassemblées lors de sa tournée de la journée, les ramener chez lui et ensuite il passait ses nuits entières, à la lumière de la bougie, à les assembler pour construire son chef d’œuvre.

On notera que les éléments et sujets représentés par le Facteur sont parfois un peu approximatifs. Lorsqu’il crée des monument orientaux, des animaux des tropiques ou autres, il s’agit de choses qu’il n’a jamais pu observer de près. Tout comme le rhino de Dürer, ils sont créer à partir d’observations indirectes, sans jamais avoir vu le modèle original. Cheval n’a sans doute jamais quitté le territoire français. Le XIXe siècle est non seulement celui de la Révolution industrielle, à l’origine d’un profond changement de la société, mais c’est aussi le temps des expansions colonialistes et de la naissance des revues illustrées. Le facteur distribue donc, au cours de ses tournées, ces revues et autres cartes postales qui présentent des gravures montrant des bâtiments et des animaux du bout du monde. Ils les observe et s’en inspire pour modeler ses statues.

C’est pas faux ! D’ailleurs, le Facteur Cheval a pendant longtemps été incompris et la cible de railleries. Il était considéré comme un pauvre fou qui remplissait son jardin de pierres. Au bout d’une vingtaine d’années, les visiteurs ont commencé à être présents en grand nombre. Puis peu après sa mort, dans les années 1930, ce sont des artistes qui découvrent son Palais Idéal : Picasso, Ernst,Saint Phalle, … Mais cela ne suffira pas à lui donner ses lettres de noblesses. Le Palais a bien failli disparaitre : à la mort de l’artiste, il fut légué aux descendants de Cheval, mais finit par s’abimer avec le temps. C’est son classement au patrimoine des Monuments Historiques en 1969 qui permit de le sauver. Cela ne se fit pas sans peine pour autant. Comme au temps de son vivant, Cheval reste un artiste incompris : Malraux, Ministre de la Culture, fit classer le monument contre vents et marées. La plupart  des fonctionnaires du Ministère étaient contre. Voici un extrait  d’un rapport qui date de 5 ans avant son classement :

Mais pourquoi était-il si compliqué de s’apercevoir qu’on avait une merveille sous les yeux donc, alors que Malraux a déclaré que c’était l’unique exemple au monde d’architecture naïve ? Le débat a dû faire couler des litres de bave chez les détracteurs et au moins autant d’encre dans les rotatives chez ses partisans. Cheval fait parti des créateurs d’Art Brut, notion qui n’a été conceptualisée qu’en 1945 par Jean Dubuffet :

L’art brut est la création par des personnes qui n’ont aucune formation artistique et n’ont donc subi aucune influence ni académique, ni d’aucune autre source d’inspiration. Il ne s’agit pas à proprement parler d’un mouvement artistique, mais d’un volet de l’histoire de l’art, voire de productions marginales et singulières réalisés par des créateurs n’ayant aucun lien les uns avec les autres.

Ces artistes ignorent tout des contraintes et des règles des beaux arts. Ils s’inventent des univers, créent pour eux-même, sans intention de plaire aux regards extérieurs. Ce qui le différencie d’un artiste au sens général du terme, c’est que celui-ci a un statut, une formation, une conscience et une volonté d’être reconnu ; sa production est le fruit d’une démarche intellectuelle en plus d’un savoir-faire technique. Dans l’art brut, les créateurs n’ont pas conscience d’être des créateurs de génie et n’ont la plupart du temps pas l’envie d’une reconnaissance de leur statut d’artiste. Ce sont des créateurs autodidactes qui crée dans le secret et sans besoin de reconnaissance.

Cheval s’inscrit dans cette lignée. Bien que de son vivant, il ait pris conscience que son Palais suscitait l’émerveillement des spectateurs, son Palais est classé parmi les créations d’art brut. Si vous souhaitez en savoir un peu plus sur l’art brut, filez par là : clic !

Quelques hommages coup de coeur pour le Facteur Cheval ou son palais. Ce choix est totalement subjectif, c’est uniquement le mien 😉

CharlElie Couture

Titouan Lamazou

En 2012, Nils Udo, célèbre artiste de Land Art, a été l’invité lors du centenaire du Palais Idéal. Il a créé pour l’occasion le « Temple de la Nature végétale », en écho au Temple de la nature de Cheval. Leurs créations résonnent de la même manière : « Nous avons de nombreux points communs avec Ferdinand Cheval. Nous sommes tous les deux autodidactes, têtus, en symbiose avec la nature.[…] Il existe un dialogue d’ordre spirituel et esthétique. »

Pour travailler sur le Palais Idéal, j’ai pensé démarrer avec des détournement. On part de l’image d’un objet, découpée dans un catalogue par exemple, et on la transforme, on ajoute pour que cet objet ait une nouvelle destination. Par exemple, une banane qui devient une fusée, une pince à épiler qui se transforme en libellule, etc… Pour ceux qui l’ont, vous pouvez regarder pages 164-165 (Une chaussure, c’est le pied) d’Arts Plat du Jour, de P. Straub, vous y trouverez des exemples.

Pour une deuxième séance, il y a une très bonne idée sur le site de Danièle Perez (formatrice ESPE). Après une analyse de deux objets détournés, elle propose de reprendre le principe en farfouillant dans sa trousse. Elle propose des réalisations d’élèves à titre d’exemples : un bateau-crayons, un stylo-deltaplane, des stylos-escalier, …

Lors d’une 3e séance, on propose de faire la même chose mais avec de vrais objets. Chacun ramène un ustensile, un vieux jouet, des bricoles qui trainent dans les chambres afin de leur donner une nouvelle vie. On sort tout le bazar du fond de l’armoire (coton, scoubidou, carton, gobelets, …). Le projet, c’est de détourner l’objet d’origine afin de créer ce qui vous vient par la tête : un téléphone-animal, une chaise-jouet ou encore un palais miniature ! Là, ça peut bien prendre 2 bonnes séances.

Enfin, lorsque c’est fait, on peut proposer de rencontrer l’oeuvre du Facteur Cheval, ses pierres qui sont devenues des animaux ou des plantes. La démarche du Facteur prendre du sens aux yeux de la classe après s’être eux-même frottés à l’exercice. Du coup, on se lance :

Le Powerpoint de la séance (de mon Drive, il est lourd, ne vous étonnez pas du temps de téléchargement)

Télécharger le fichier

La trace écrite :

Si des bandes apparaissent à l’affichage, cliquez sur Télécharger, puis Ouvrir avec… et choisissez votre lecteur PDF.

Le côté « je fabrique du beau avec du rien »  m’évoque un lien avec le Land Art (en plus de l’hommage de Nils Udo), et ce serait d’ailleurs une merveilleuse entrée dans cette branche qui mériterait d’être davantage pratiquée. Pour ça, je m’appuie encore et toujours sur le super travail de Patrick Straub. Il a sorti il y a quelques mois un ouvrage aussi fantastique que ses précédents. Il s’agit d’Art Terre, édité chez Accès Edition. Cet ouvrage, destiné aussi bien aux enseignants qu’aux parents, permet d’explorer le Land Art pas à pas en découvrant de A à Z l’univers des possibles (j’exagère à peine) : les formes, les matériaux utilisables, les démarches, des inducteurs visuels,… Sur le site de Straub, une présentation du Land Art ICI.

Les avantages sont multiples : il faut 3 fois rien, ça se fait partout, c’est porteur d’un beau message, les élèves s’approprient le principe facilement et les possibilités sont infinies !

Je ne vais pas réinventer l’eau chaude, si vous souhaitez vous engager dans un projet comme celui-ci, je vous renvoie à Art Terre. Pour en découvrir un extrait sur le site de l’éditeur, cliquez sur l’image.

Sinon, une séquence trouvée chez un prof d’arts plastiques en collège qui propose un travail méticuleux afin de relever le défi du facteur « Plus opiniâtre que moi se mette à l’oeuvre ». Peut-être un peu ambitieux pour des primaires mais l’idée me plait.

Une vidéo qui retrace l’histoire de ce Palais. Alors oui, c’est Stéphane Berne, oui c’est à couper dès la fin du reportage , mais le visionnage est intéressant. C’est extrait de l’émission Visite Privée de France 2.

Et sinon, une visite virtuelle, ça vous tente ? Bon, on ne peut pas encore faire le tour du Palais mais on s’y croirait quand même :

Envie de pousser la chansonnette ? Voici une chanson des Enfantastiques qui retrace le rêve de notre Facteur. Cette chanson met en avant le fait que Cheval a cru en ses rêves et qu’il les a réalisés.

 

On peut aussi tenter la chanson Le Palais Idéal, d’Hubert Mounier (L’affaire Louis Trio). Je n’ai pas trouvé la vidéo ni la bande son, du coup je vous mets le lien vers Deezer

 

Une entrée avec laquelle j’ai hésité, mais qui peut aussi venir compléter l’étude du Palais. Comme à son habitude, la collection Pont des Arts a sorti un superbe album qui permet de s’immerger dans l’univers du Facteur. Cliquez sur l’image pour accéder à sa présentation par l’éditeur, d’autres illustrations ou encore au dossier d’exploitation qui est fourni clé en main !

« Le Palais Idéal est beau, ce soir, sous les étoiles… mais le facteur, Monsieur Cheval, est fatigué. Tandis que ses yeux se ferment, de drôles de bruits troublent le silence. La statue d’Archimède bouge, comme les trois petits cochons, le dromadaire et la gargouille ! On dirait, cette nuit, que la pierre du palais prend vie… Une belle surprise attendra le facteur demain ! »

On peut aussi se lancer sur l’étude du roman Le Jobard, de Michel Piquemal. Je remonte un vieux souvenir, je l’ai fait avec l’une de mes premières classes et j’en garde un beau souvenir de roman.

L’histoire d’une bande de gamins désoeuvrés qui prennent en grippe le jobard, un vieux monsieur loufoque qui passe son temps à ramasser des bouteilles en verre. Ils finiront par se découvrir et s’apprécier, dépassant la marginalité, la réputation et les apparences.

Le lien avec le Palais, c’est que le Jobard récupérait les bouteilles afin de construire un moulin, ce qui le met dans la case des collectionneurs récupérateurs, ceux qui créent à partir de rien. On pourra aussi relever le fait qu’ils ont tous les deux été les marginaux de leur entourage.

L’étude du roman est donnée clé en main, allez faire un tour sur l’excellentissime site d’Attire Lire :

 

Enfin, sans creuser la partie art brut, on peut partir sur le fait que Ferdinand Cheval était facteur et lancer un projet opportuniste Mail Art. Pour ça, je vous envoie faire un petit tour chez ma marraine Lala. Vous y trouverez un très beau projet interdisciplinaire autour de cet art.

Pis pour votre bagage perso, je vous conseille au passage la lecture de cette BD qui retrace l’histoire de ce drôle d’artiste. Il s’agit des prémices de la reconnaissance de son monument, dans lesquels on retrouve le caractère très taciturne du personnage, qui a donné corps et âme à ce Palais.

Pour finir, à noter qu’un film sur la vie de cet artiste est en préparation (tournage prévu en 2017 après un premier report) avec Nils Tavernier derrière la caméra, Jacques Gamblin et Alexandra Lamy dans les rôles principaux.

Wahouuuuu ! Merci !

Wahouuuuu ! Merci !

Quelques nouvelles du blog : je ne suis pas très actif en ce moment, c’est vrai. Les aléas de la vie : un déménagement la semaine dernière, un quotidien bien rempli… Bref, je n’oublie pas Zil et Compagnie même si je ne suis pas très présent sur le web (manquerait plus que ça ^^ ). Je garde même quelques idées dans un coin de la tête, des projets dans lesquels j’ai envie de me plonger dès que j’en aurai le temps.

En en même temps, je suis vraiment vraiment content de voir franchir ce matin la barre des 200 000 visiteurs sur le blog !!! Alors 200 000 mercis à tous les lecteurs fidèles, de passage, et tous les autres !!!

J’en profite pour vous souhaiter la bienvenue dans mon nouveau chez-moi ! Je ne remercierai jamais assez l’équipe du Web Pédago, et en particulier Cyrielle pour toute l’aide apportée à ce déménagement !

Coup de coeur du mois de novembre

Coup de coeur du mois de novembre

Coup de coeur d'octobre 2016

Les bons plans, c’est pas fait pour rester au fond du placard ou être gardés pour soi. C’est pour ça que chaque mois, les blogueurs vous proposent d’aller découvrir une petite pépite d’article à côté de laquelle vous êtes sans doute passés.

Encore une fois, je vous emmène vous promener de cycle 2, et discrète de surcroit, mais son travail mérite vraiment de passer un peu de temps sur son blog. Il s’agit de Titline :

Titline à l’école, c’est le blog d’une maitresse de GS-CP. L’article qui a attiré mon attention ce mois-ci, c’est celui sur les Cartes à mots et boites à syllabes. Il s’agit des toutes les explications et le matériel nécessaires pour pratiquer l’encodage sous forme d’atelier de manipulation individuel. Il s’agit d’une dictée muette pour laquelle les mots sont indiqués sous forme d’images et en dessous, les lettres nécessaires sont indiquées.

Le gros plus du travail de Titline : elle a préparé 8 séries de cartes de difficultés croissantes ! Si vous êtes curieux de découvrir ce superbe travail, c’est par ici que ça se trouve. Merci Titline !

Pour découvrir les autres coups de cœur du mois, c’est par ici :

Le coup de coeur du mois de septembre

1 pensées sur « Coup de coeur du mois de novembre ! »


  1. VAL 10
    dit :

    Joli coup de cœur. Très chouettes ces cartes à mots

L’anniversaire des Docs du mois !

L’anniversaire des Docs du mois !

http://cyberprofs.forumactif.org/f40-les-doc-du-mois-de-la-cpb

Depuis 3 ans, tous les débuts de mois, vous pouvez lire les articles que nous avons envie de mettre dans la lumière.
Durant ces 3 ans, nous vous avons présenté (sans compter ceux de ce mois-ci) 935 articles, allant de la Petite Section au collège.
Durant ces 3 ans, nous avons eu la chance d’échanger avec vous, grâce aux commentaires que vous laissez sur nos blogs.
Durant ces 3 ans, nous avons été de plus en plus nombreux à partager avec vous notre travail.
Durant ces 3 ans, nous avons pris plaisir à se retrouver tous les mois autour de cette action.

Si vous souhaitez découvrir ces 935 articles, il vous suffit de cliquer sur le logo fait par Craie Hâtive (un immense merci à elle pour le temps passé et son talent).

Et surtout, n’oubliez pas de cliquer ici pour lire les articles dédiés à l’anniversaire des doc’ du mois

 

Si vous aimez farfouiller chez moi, vous pouvez découvrir ma sélection d’articles !

Octobre 2014

Cycle : 3
Titre du document : Un auteur : Rascal
Lien direct : http://ziletcompagnie.eklablog.com/un-auteur-rascal-a107811086
Champ disciplinaire : Littérature
Description rapide : une séquence complète pour découvrir Rascal et son univers, en se confrontant à des textes réticents et proliférants

Novembre 2014

Titre du doc : Entrer en poésie
Lien direct : http://ziletcompagnie.eklablog.com/entrer-en-poesie-a112883172
Champs disciplinaires : Littérature / Production
Description rapide : Séquence pour découvrir le genre Poésie : des activités à mettre en place afin de faire vivre la poésie en classe, découvrir ses caractéristiques (rimes, richesses, disposition), le lexique particulier,  des mini-leçons, et des situations de production.

Décembre 2014

Titre du doc : Couleurs chaudes / Couleurs froides
Lien direct : http://ziletcompagnie.eklablog.com/couleurs-chaudes-couleurs-froides-a113817712
Champ disciplinaire : Arts visuels
Description rapide : Des séances en arts visuels afin de découvrir les couleurs chaudes et froides, mais aussi les notions de couleurs primaires et secondaires, des situations de manipulation de ces notions et une séance d’histoire des arts en lien sur un tableau de Georges Seurat : Le cirque.

Janvier 2015

Titre du doc : Exploitation de l’album « Le luthier de Venise », de Claude Clément
Lien direct : http://ziletcompagnie.eklablog.com/le-luthier-de-venise-a107628846
Champ disciplinaire : Littérature
Description rapide : Une séquence sur l’exploitation littéraire de ce magnifique album, confrontant les élèves à un texte résistant.

Février 2015

Titre du doc : Activités autour des oeuvres d’arts
Lien direct :http://ziletcompagnie.eklablog.com/jeux-autour-des-oeuvres-a114443252
Champ disciplinaire : Arts visuels
Description rapide : Des idées de jeux et d’activités à partir des oeuvres d’arts rencontrées

Mars 2015

Titre du doc : Introduire une œuvre d’art
Lien direct : http://ziletcompagnie.eklablog.com/introduire-une-oeuvre-d-art-a114961502
Champ disciplinaire : Arts visuels et histoire des arts
Description rapide : un récapitulatif de différentes manières d’introduire un tableau lors d’une séance d’Histoire des arts ou d’Arts visuels

Avril 2015

Titre du doc :les lieux qu’il faut connaître
Lien direct : http://ziletcompagnie.eklablog.com/les-lieux-qu-il-faut-connaitre-a108512760
Champ disciplinaire : culture humaniste / histoire des arts
Description rapide : un rituel hebdomadaire qui permet de faire découvrir les lieux et les constructions incontournables de l’Homme à travers les différentes civilisations.

Mai 2015

Titre du doc : Les productions en arts visuels : faisons le point
Lien direct : http://ziletcompagnie.eklablog.com/les-productions-en-arts-visuels-faisons-le-point-a114996714
Champ disciplinaire : arts visuels
Description rapide : une synthèse de mes réflexions et de mes lectures concernant l’enseignement des arts visuels, des idées de productions et des projets

Juin 2015

Titre du doc : Analyse du Voyage d’Oregon
Lien direct : http://ziletcompagnie.eklablog.com/le-voyage-d-oregon-a117937400
Champ disciplinaire : littérature
Description rapide : une analyse et l’exploitation pour le cycle 3 de l’album de Rascal : Le voyage d’Oregon. Un album bien plus complexe qu’il n’y parait !

Juillet 2015

Titre du doc : Les lignes de force
Lien direct : http://ziletcompagnie.eklablog.com/les-lignes-de-force-a114230312
Champs disciplinaires : Arts visuels / Histoire des arts
Description rapide : Cet article permet d’aborder la notion de lignes de force d’un tableau. Vous trouverez un rappel théorique et une proposition de séance. Il est extrait d’une série d’articles qui a pour objectif d' »éduquer le regard », en travaillant les différents paramètres d’analyse plastique de l’oeuvre.

Septembre 2015

Titre du doc : La littérature en classe – Que faire et comment l’enseigner ?
Lien direct : http://ziletcompagnie.eklablog.com/litterature-que-faire-et-comment-l-enseigner-a118614336
Champ disciplinaire : Littérature
Description rapide : un récapitulatif de ce que peut être l’enseignement de la littérature de jeunesse : des idées, des propositions, des références, des exploitations, …

Octobre 2015

Titre du doc : les différents genres et formes littéraires
Lien direct :http://ziletcompagnie.eklablog.com/les-differents-genres-litteraires-a118659286
Champ disciplinaire : littérature
Description rapide : un article qui reprend les différents genres et formes littéraires rencontrés en cyles 2 ou 3, avec leurs caractéristiques et des liens vers des exploitations.

Novembre 2015

Titre du doc : Les époux Arnolfini, Jan Van Eyck
Lien direct : http://ziletcompagnie.eklablog.com/les-epoux-arnolfini-jan-van-eyck-a119213362
Champ disciplinaire : Histoire des arts
Description rapide : une analyse du tableau pour le (re)découvrir, une séance pour l’exploiter et des ressources de prolongement en arts visuels

Décembre 2015

Titre du doc : Le tricheur à l’as de carreau, Georges de La Tour
Lien direct : http://ziletcompagnie.eklablog.com/le-tricheur-a-l-as-de-carreau-georges-de-la-tour-a119508452
Champ disciplinaire :Histoire des arts et arts visuels
Description rapide : une aide à la lecture de l’oeuvre, son exploitation et une proposition d’activité en arts visuels autour du clair-obscur

Janvier 2016

 Titre du doc : La naissance de Vénus
Lien direct : http://ziletcompagnie.eklablog.com/la-naissance-de-venus-sandro-botticelli-a120156538
Champ disciplinaire : histoire des arts
Description rapide : une lecture et l’exploitation de cette oeuvre de Botticelli

Mars 2016

Titre du doc : Brevets d’arts visuels
Lien direct : http://ziletcompagnie.eklablog.com/brevets-d-arts-visuels-a119345818
Champ disciplinaire : arts visuels
Description rapide : toute ma démarche en arts visuels : des brevets en autonomie afin de découvrir des techniques, des projets à mener afin de comprendre les démarches et des chefs d’œuvres à réaliser en fin d’année.

Avril 2016

Titre du doc : L’impressionnisme
Lien direct : http://ziletcompagnie.eklablog.com/l-impressionnisme-a125520954
Champ disciplinaire : Arts / Histoire des arts
Description rapide : une séquence à mener pour le découvrir le mouvement impressionniste, ses caractéristiques et ses grandes figures, ainsi que des ateliers de pratiques éclairantes.

Mai 2016

Titre du doc :L’art des enluminures à travers les Très Riches Heures du Duc de Berry
Lien direct : http://ziletcompagnie.eklablog.com/l-art-des-enluminures-a-travers-les-tres-riches-heures-du-duc-de-berry-a125703644
Champ disciplinaire : Histoire des arts / Arts visuels
Description rapide : Une séquence pour découvrir les différents type d’enluminures à partir du livre d’heures Les Très Riches Heures du Duc de Berry. On observe, on découvre, on classe, on prélève avant de réaliser une lettrine et des bordures pour enluminer un texte.

Juin 2016

Titre du doc : Jaune rouge bleu, de Vassily Kandinsky
Lien direct : http://ziletcompagnie.eklablog.com/jaune-rouge-bleu-vassily-kandinsky-a126074000
Champ disciplinaire : histoire des arts et arts visuels
Description rapide : une explication/analyse du tableau et une exploitation de ce tableau d’art abstrait

Août 2016

Titre du doc : Projet de rentrée : se représenter dans une production
Lien direct : http://ziletcompagnie.eklablog.com/projet-de-rentree-l-autoportrait-a126544062
Champ disciplinaire : arts visuels
Description rapide : un projet à mener dès le début d’année dans lequel chacun va chercher à représenter sa personnalité dans une production

Octobre 2016

cycle : 2
Titre du doc : Autour des émotions
Lien direct : http://ziletcompagnie.eklablog.com/autour-des-emotions-a127241970
Champ disciplinaire : EMC
Description rapide : Une séquence destinée aux CP-CE1 qui aborde les émotions : quelles sont les émotions de base ? Quand se produisent-elles ? Comment s’expriment-elles ? Comment faire pour les surmonter ? …

0 pensées sur « L’anniversaire des Docs du mois ! ! »

Sciences et technologie, Cycle 3 – MDI

Sciences et technologie, Cycle 3 – MDI

Sciences et technologie, Cycle 3 - MDI

En fin d’année dernière, j’ai été contacté par les éditions MDI qui me proposaient un partenariat : l’envoi de l’un de leurs documents afin de le tester, et d’écrire un article à son sujet si je le souhaitais. La condition que je m’étais donnée pour partager un avis avec vous était d’avoir pu le tester en classe, et c’est chose faite. Je suis en charge d’une partie de l’enseignement des sciences en cycle 3 et j’ai donc pu mener des séquences avec les CM1-CM2 dans l’école où je suis actuellement.

Parmi les ressources que me proposait MDI, j’ai eu envie de découvrir leur fichier de sciences, surtout motivé par le changement des programmes.

Sciences et technologie, Cycle 3 - MDI

Voici le descriptif que l’on trouve sur le site de l’éditeur :

« Un fichier à photocopier et son CD-Rom, qui couvre l’ensemble du programme 2016 de Sciences et technologie au CM.

Fichier photocopiable de 400 pages comprenant 34 dossiers repartis en 4 grandes thématiques :

– Matière, mouvement, énergie, information ;

– Le vivant, sa diversité et les fonctions qui le caractérisent ;

– Matériaux et objets techniques ;

-La planète Terre et les êtres vivants dans leur environnement.

Le fichier photocopiable propose :
4 fiches d’introduction (1 par grande thématique) : pour l’élève un grand dessin récapitulatif à colorier ; pour l’enseignant-e, le rappel des connaissances acquises au cycle 2, le sommaire de la partie mis en regard avec le programme 2016 pour le cycle 3 et les compétences du socle associées.
34 fiches enseignant : rappel des objectifs, présentation et mise en œuvre pas à pas des séances, résumés pour réaliser en classe la trace écrite, propositions d’activités supplémentaires en prolongement des séances.
40 fiches documentaire : des documents variés (photos, textes, schémas, graphiques…) utilisables comme support de travail pour les fiches élèves ou pour faciliter le travail quand l’expérimentation ou l’observation n’est pas possible en classe.
80 fiches élève : des exercices variés et progressifs afin de favoriser la mise en œuvre d’une pédagogie différenciée, que ce soit dans les classes à niveau unique (CM1 ou CM2) ou dans les classes multiniveaux.
34 fiches d’évaluation : chaque dossier donne lieu à une évaluation qui reprend les items déjà vus dans les fiches élève. L’élève est également sollicité pour faire une autoévaluation des connaissances et compétences acquises.

+ Un CD-Rom, avec :
– toutes les photos du fichier en couleurs à vidéoprojeter en classe au format JPEG,
– les résumés et les mots de vocabulaire au format Word,
– 14 fiches méthode avec des exercices d’entrainement au format PDF. »

Sciences et technologie, Cycle 3 - MDI

Je ne vous le cache pas, j’aime beaucoup ce fichier, pour plusieurs raisons :

– le côté clé en main : les séances détaillées et fiches de prep fournies, les docs élèves, les fiches documentaires, les fiches méthodo, une proposition de trace écrite, un lexique pour chaque séquence et les évaluations. Bref, il est simple et agréable à utiliser. Les auteurs vont jusqu’à nous conseiller sur l’organisation du classeur et le titre des intercalaires. On est véritablement pris par la main.

– la fiche récapitulative, sur laquelle apparaissent, pour chacun des thèmes, les points du programmes abordés (à colorier par les élèves une fois la séquence menée). La classe se voit donc avancer dans le programme.

– il est destiné aux CM1 et CM2, et propose une programmation spiralaire de manière à pouvoir utiliser le fichiers en ayant 2 années de suite les mêmes élèves, et en abordant l’ensemble des thème chaque année. A noter que le fichier propose aussi une programmation thématique (les deux propositions sont à découvrir ici)

– Les différents points sont découpés en séquences courtes, en général de 3 séances

– Côté pédagogique, la démarche scientifique est respectée. On s’interroge, on recherche, on déduit et on conclue. Pour être pointilleux, je dirais juste qu’il manque une question précise, la formulation du problème sur lequel porte la séance.

– Il n’y a aucun matériel abracadabratesque demandé pour mener des expériences

– Le fichier est fourni imprimé (pour la plupart des fiches, manque juste la méthodologie qui est sur le CD), ce qui n’est plus le cas de certains. Je trouve ça tellement plus pratique pour se faire une vue d’ensemble et le prendre en main, sans compter les économie de temps et d’argent à ne pas devoir tout imprimer

– Les documents élèves sont vidéoprojetables en couleur sur le CD-ROM fourni

– Le CD-ROM contient aussi les traces écrites en version modifiable (facile à projeter donc)

Sciences et technologie, Cycle 3 - MDI

Alors en conclusion, est-ce que je trouve ce fichier intéressant ? Est-ce que je vous le recommanderais ? La réponse est un grand OUI, pour tous les points que j’ai évoqués. Alors c’est vrai qu’il est un peu cher (99€) mais il est VRAIMENT complet, parfaitement dans l’esprit des nouveaux IO. Je le trouve vraiment confortable à utiliser : simple, clair et précis.

3 pensées sur « Sciences et technologie, Cycle 3 – MDI ! »


  1. Lala78
    dit :

    Quelle chance, je n’ai pas pu l’avoir !!! mais mon école l’a peut être commandé, surprise à mon retour …
    Bises cher filleul !
    Apparté : on te voit à Montreuil ? (t’es loin hein ??? pas de covoiturage avec Rigo ?)

    OlivierI

    Mercredi 26 Octobre à 19:42

    Coucou Lala !
    Oh ben mince… Il me semble avoir lu qu’il était de nouveau dispo depuis quelques semaines, essaye de tenter ta chance !
    Pour Montreuil, je mets un gros point d’interrogation : je suis inspecté pendant cette période, ça dépendra donc si je suis visité avant ou après la date du Salon.
    Passe de bonnes vacances ! Des bises !

  2. OlivierI

    dit :

    Coucou Lala !
    Oh ben mince… Il me semble avoir lu qu’il était de nouveau dispo depuis quelques semaines, essaye de tenter ta chance !
    Pour Montreuil, je mets un gros point d’interrogation : je suis inspecté pendant cette période, ça dépendra donc si je suis visité avant ou après la date du Salon.
    Passe de bonnes vacances ! Des bises !


  3. Lala78
    dit :

    AH? alors, j’envoie un mail tout de suite à ton inspection !!!!Enregistrer

Autour des émotions

Autour des émotions

Une fois n’est pas coutume, remplacement en cours oblige, c’est un article et des ressources destinés au cycle 2 que je vous propose cette fois-ci. Pour ce premier essai, c’est une séquence autour des émotions.

 Autour des émotions

La séquence est destinée au CP-CE1. Dans les docs, la première page est commune aux deux niveaux, puis sur la seconde, les tâches écrites sont différenciées.

Je démarre avec une première séance dans laquelle on définit ce que sont les émotions, on nomme les principales et on les identifie en fonction de différentes situations. On brasse, mais on reste superficiel sur chacune d’entre elle.

Pour les différentes séances (qui peuvent être menées dans n’importe quel ordre), je suis à chaque fois la même trame. J’ai voulu une alternance de discussions collectives et de souvenirs, de ressentis personnels de l’enfant (ça me semble indispensable, les émotions collectives n’étant présentent que dans des cas exceptionnels). Voici le topo :

– A partir d’une illustration, reconnaître une situation qui induit telle émotion et la nommer ;

– Identifier des expressions sur des visages ;

– Mettre des mots sur des ressentis (« je me sens comme ») ;

– Trouver des situations qui déclenchent cette émotion ;

– Raconter une expérience personnelle ;

– Ce dont j’ai besoin pour surmonter l’émotion ;

– Dessiner un visage qui l’exprime ;

– La trace écrite.

Autour des émotions

 Autour des émotions

Autour des émotions

Dans cette première séance, on va découvrir ce qui se cache derrière le mot « émotion », puis on va nommer les principales. Au cours de cette séance, on va aussi identifier ces différentes émotions en fonction des situations, puis on finira par une courte trace écrite.

 Autour des émotions

Comme référent, j’utilise les cartes de Bougribouillon, à la fois simples, explicites et magnifiques. J’imprime, je plastifie et j’affiche chaque carte séparément. Elles vont me servir au cours de cette séance mais les émotions illustrées vont bien au delà des IO et de ce qu’on aura l’occasion  de travailler. Par contre, l’imprégnation par le support permettra de mettre en mots certains ressentis au cours du reste de l’année.

Et pendant cette première séance, on se penche sur Identifier une émotion. Pour ça, j’ai trouvé chez Crevette, tout d’abord une très belle séquence, mais surtout un doc tout prêt. Il s’agit d’étiquettes-phrases décrivant des situations. Les élèves doivent identifier l’émotion ressentie lors de cette situation. Rendez donc visite à Crevette, le doc se trouve dans sa séance 2 – « Phrases à trier » :

Autour des émotions

Autour des émotions

Autour des émotions

Autour des émotions

Autour des émotions

Autour des émotions

Autour des émotions

Autour des émotions

Autour des émotions

Autour des émotions

Juste avant de passer à la phase de dessin, je montre des visages. Lutin Bazar a créé un diapo top pour cette étape. On observe, on verbalise : la forme de la bouche, les yeux plissés ou grands ouverts, les sourcils, des plis sur le front, des rides d’expression au coin des yeux, … Bref, c’est par ici (le diaporama Les émotions en photos)

Wixfwqded1Zttgbo44V4p05advI@250x125

Des infos pour être précis dans la description de chaque expression :

Autour des émotions

Autour des émotions

Autour des émotions

Autour des émotions

Et pour aider les élèves à dessiner un visage, un répertoire avec des yeux et des bouches à prélever. Je me suis fais un kiff, j’ai pris des personnages Légos !

Autour des émotions

Autour des émotions

Deux ouvrages vraiment intéressants ! Le premier, c’est en tant que parent que je vous le recommande. Isabelle Filliozat est une auteure et conférencière reconnu de la parentalité positive, et son cahier permet aux enfants d’aller au coeur des émotions : qu’est-ce que je ressens ? Comment cela se traduit ? Comment je peux faire pour me sentir mieux ? Que se passe-t-il dans mon corps ? Elle va bien plus loin que ce que je propose, en abordant notamment le fait que l’on puisse avoir plusieurs émotions en même temps, qu’elles sont éphémères, leur rôle, les bienfaits de les laisser s’exprimer, des conseils aux parents pour ne pas les nier et les accueillir (il y a un beau parallèle avec un toboggan), l’utilité de poser des mots dessus pour apprendre à les maitriser…

Le second est un documentaire de la collection Mes p’tites questions, de chez Milan. Fidèle à leur qualité, chaque double page traite une question : Qu’est-ce que c’est ? Elles servent à quoi ? Comment naissent-elles ? D’où viennent les larmes ? Pourquoi je peux passer du rire aux larmes ?C’est vrai que les garçons pleurent moins que les filles ?Mes parents, ils éprouvent les mêmes émotions que moi ? Et bien plus encore ! Le tout avec le très beau coup de crayon d’Alex Langlois !

 Autour des émotions

J’ai trouvé de très jolies choses chez les cybercollègues ! En voici un échantillon.

Chez Ptite Julie, une séquence géniale, comme d’hab !

Autour des émotions

 Chez Lutin Bazar ,  deux articles très intéressants sur le sujet. Tout d’abord, une sélection d’albums en lecture offerte afin de stimuler le débat et les réactions sur le sujet, et une exploitation en lecture sur l’un d’eux :

Wixfwqded1Zttgbo44V4p05advI@250x125

Ensuite, un fichier avec des oeuvres d’arts dans lesquelles il faudra reconnaitre l’émotion représentée.

Wixfwqded1Zttgbo44V4p05advI@250x125

 Chez Nurvero, une exploitation et de très bonnes idées sur l’album La couleur des émotions :

Autour des émotions

8 pensées sur « Autour des émotions ! »

  1. Madame Bonbon
    dit :

    Ce travail est plus que remarquable. Un tout grand merci pour le partage

    OlivierI

    Dimanche 23 Octobre à 11:46

    Avec plaisir !

  2. OlivierI

    dit :

    Avec plaisir !


  3. emapi
    dit :

    Juste envie de dire: waow! Wiiiiiiz! Génial! Et bien  sûr: MERCI pour ce magnifique projet bien inspirant, comme à chaque fois!

    OlivierI

    Dimanche 23 Octobre à 11:45

    De rien  et merci d’être passé !

  4. OlivierI

    dit :

    De rien  et merci d’être passé !


  5. ptitejulie
    dit :

    Un peu court, cet article, si je peux me permettre… Mais comme ça je l’ai lu dans les temps!
    Et il m’a bien plu! Je fais la même chose depuis 3 ans et ça me laaaaaassssse donc l’an prochain, je change et je te copie dessus! Merci Olivier!
    Et merci pour le lien…

    OlivierI

    Dimanche 23 Octobre à 11:45

    on va dire que c’est parce que je ne suis pas dans ma zone de confort ! Merci pour ton p’tit mot et bonnes vacances!

  6. OlivierI

    dit :

    on va dire que c’est parce que je ne suis pas dans ma zone de confort ! Merci pour ton p’tit mot et bonnes vacances!


  7. Touyéyé
    dit :

    Formidable travail ! Je pense parler des émotions dès la rentrée en parallèle du travail sur le harcèlement.
    Merci beaucoup pour ce partage et ces liens.
    Bonnes vacances

  8. Augustifolia
    dit :

    Merci de partager ce travail, c’est très intéressant !

Enregistrer

Enregistrer

Coup de coeur d’octobre 2016

Coup de coeur d’octobre 2016

Coup de coeur d'octobre 2016

Les bons plans, c’est pas fait pour rester au fond du placard ou être gardés pour soi. C’est pour ça que chaque mois, les blogueurs vous proposent d’aller découvrir une petite pépite d’article à côté de laquelle vous êtes sans doute passés.

Ce mois-ci, je vous emmène faire un tour chez une collègue de cycle 2. Je suis sûr que vous l’avez déjà vu sur la toile, cette bouille de Labrador Golden :

Coup de coeur d'octobre 2016

C’est chez Domrod que se trouve mon coup de coeur cette fois-ci. Domrod est maîtresse de CP et elle a les bonnes idées à la hauteur de son sens de l’humour. Je ne sais pas ce que je préfère avec elle : les tonnes de bonnes et belles idées qu’on peut trouver dans la Domrod Classe, ou sa capacité à mettre le sourire au coin des lèvres !

L’article qui a attiré mon attention, c’est sa publication concernant la découverte des graphiques et tableaux. C’est pas simple de les manipuler au CP, et là ça devient tellement limpide ! Mais celui que je veux vous présenter aujourd’hui, je l’ai trouvé en lien en lisant son article : il s’agit de son Carnet Calendrier.

Coup de coeur d'octobre 2016

En quelques mots, ce calendrier c’est : voir le temps qui passe sur l’année, les évènements chaque mois, un relevé quotidien des températures, des graphiques à construire chaque mois avec ces relevés et le temps constaté chaque jour. Tout l’indispensable du rituel météo au CP, et pourquoi pas pour l’ensemble du cycle 2.

Alors oui, c’est vrai qu’on a déjà fini septembre, et qu’octobre est bouclé. Mais il nous reste tout le reste de l’année pour en profiter ! Je le lance dès le retour des vacances d’octobre !

Ca y est, je vous ai mis l’eau à la bouche ? Vous tremblez d’envie de découvrir son super travail ? Je ne vous fais pas languir plus longtemps : c’est par ici !

Coup de coeur d'octobre 2016

Alors Merci qui ? Merci Domrod !

Pour découvrir les autres coups de cœur du mois, c’est par ici :

Le coup de coeur du mois de septembre

8 pensées sur « Coup de coeur d’octobre 2016 ! »


  1. domrod
     

    dit :

    Ben, c’est malin, me voilà toute chose, merci olivier!


  2. Lala78
     

    dit :

    Merci Domrod, merci mon filleul !


  3. Craie hâtive
     

    dit :

    Je partage ton coup de cœur. Je lui avais déjà piqué ses graphiques !!!!


  4. enclasse
     

    dit :

    Je suis fan de Domrod et je partage ton coup de cœur. Ce « pack »  est déjà dans mon ordi, prêt à être utilisé dès la rentrée, maintenant que mes petits monstres sont un peu plus familiers du calendrier et du thermomètre.


  5. rigolett
     

    dit :

    OOh oui, un vrai coup de coeur à elle toute seule cette Domounette!

    domrod

    Samedi 15 Octobre à 00:32

    Domounette!!!!!!

  6. domrod

    dit :

    Domounette!!!!!!


  7. ToT
    dit :

    Une belle découverte ! Merci Olivier.


  8. MALILUNO
     

    dit :

    ooooooo je suis passée à côté de cet article! je fonce voir ça!! merci pour ce coup de coeur!

    OlivierI

    Samedi 15 Octobre à 16:33

    C’est une action que je trouve encore plus intéressante que les Docs du mois : mettre en valeur des perles dénichées, je trouve ça vraiment utile !

De blog en blog: Nos idées futées pour une rentrée avec le sourire

De blog en blog: Nos idées futées pour une rentrée avec le sourire

Bienvenue par ici ! Sans doute es-tu arrivé(e) chez moi en suivant le lien d’Enge.

Et oui, c’est vrai, ça sent plus la reprise que le départ en vacances…

De blog en blog: Nos idées futées pour une rentrée avec le sourire

http://dangerecole.blogspot.fr/

Bref, je ne vous l’apprends pas, la rentrée approche :

De blog en blog: Nos idées futées pour une rentrée avec le sourire

Mais bon c’est inévitable, on le sait dès le début. C’est comme le lundi après le dimanche, les coups de soleil après la plage ou les corrections après les évals.

En même temps, si les bonnes choses n’avaient pas de fin, saurions-nous les apprécier à leur juste valeur ? (vous avez 2 heures devant vous, posez les copies sur mon bureau en sortant – et si je dors, ne faites pas de bruit ^^)

C’est bon, vous êtes dans les starting blocks ? Chauds comme des baraques à frites ?

De blog en blog: Nos idées futées pour une rentrée avec le sourire

Sinon, c’est reparti pour une année de nouvelles aventures : des corrections, des réunions, des projets, de l’imprévu, des coups de gueule, des parents qui nous gonflent et d’autres qu’on ne remerciera jamais assez, des décrochages, des accrochages, des heures devant la photocopieuses (le toner sera forcément vide au mauvais moment), du stress, mais surtout des rires, de grandes satisfactions et beaucoup de fierté !

Profitez de ces bien de cette dernière semaine, savourez-la ! Et en cas de coup de pompe, la CPB est là pour vous remettre tout doucement les pieds dans le bain.

Pour découvrir la rentrée chez un autre cybercollègue, suis la chaîne en cliquant sur le logo :

De blog en blog: Nos idées futées pour une rentrée avec le sourire

Et n’oubliez pas :

De blog en blog: Nos idées futées pour une rentrée avec le sourire

http://dangerecole.blogspot.fr/

48 pensées sur « De blog en blog: Nos idées futées pour une rentrée avec le sourire ! »


  1. beameline
    dit :

    sympa ton article !!!


  2. Lala78
    dit :

    Sympa l’entraînement « chaud » comme des baraques !! Bonne rentrée mon filleul !


  3. chabadou
    dit :

    Coucou chez toi !! Bonne reprise !!!


  4. Lutine
    dit :

    Chaude comme une baraque à frites, peut-être pas encore, je vais piquer la corde à sauter de ma fille et je reviens! 😀


  5. Pat b
    dit :

    Hihihi extra ton article ! j’adore ces gifs


  6. Stylo rouge
    dit :

    J’adore ton 1er gif mais moi j’ai hâte d’y être !!! Bonne rentrée !

  7. Iticus
    dit :

    Bonne rentrée !! (moi, c’est plutôt Cameron…)


  8. BigBoom
    dit :

    Bonne rentrée à toi !!!


  9. pepins-et-citrons
    dit :

    Bonne rentrée quand même !!!


  10. MALILUNO
    dit :

    hihii! tu m’as fait bien rire!! ce sera sans moi pour la corde à sauter mais pour le reste c’est ça! bonne reprise et merci pour ta participation!


  11. Elau
    dit :

    Je m’marre d’autant plus que j’fais VRAIMENT de la corde à sauter… Et je vous le conseille , na :p ! Des bises en me baladant !


  12. Alexxye
    dit :

    Je vais éviter la corde à sauter, je serais bien capable de me péter une cheville ^^
    Bonne rentrée.


  13. Bogz
    dit :

    Merci capt’aine  pour ce rappel, grâce à toi, moi aussi je suis prêt à mettre les frites dans le bain!!


  14. VAL 10
    dit :

    Merci pour la rigolade. Bonne rentrée !


  15. Maikresse Val
    dit :

    Très sympa ton article !!! Bonne reprise !


  16. chatoubistouille
    dit :

    Chouette article ! Merci pour la rigolade et très bonne rentrée !


  17. Tibiscuit77
    dit :

    bonne reprise


  18. paulettetrottinette
    dit :

    Merci pour l’article  et bonne reprise  Olivier


  19. ptitejulie
    dit :

    « chaud comme une baraque à frite », va falloir changer tes références culturelles! 😉
    Bonne fin de vacances et bonne découverte de ton nouveau terrain de jeu!


  20. Allymac
    dit :

    Bonne fin de vacances !


  21. delfynus
    dit :

    Merci pour le fou rire! Bonne semaine à toi avant la rentrée


  22. TitLine
    dit :

    Merci pour le sourire, et bonne rentrée à toi ! 🙂


  23. Mme Figaro
    dit :

    Bonne fin de vacances et bonne rentrée !


  24. Plume 88
    dit :

    Excellent!! Tout à l’heure j’étais plutot en mode Cameron!!


  25. lesptitsmonstres
    dit :

    Très drôle ton article !!
    Bonne rentrée!


  26. gentiane
    dit :

    Vive la rentrée!
    Je vais me remettre à la corde à sauter …quand il fera un peu plus frais je pense!


  27. rigolett
    dit :

    Aaaaaah cher voisin tu es un vrai sourire à toi tout seul!


  28. coraliecaramel
    dit :

    Bonne rentrée. 🙂


  29. pepourlavie
    dit :

    Bonne rentrée !


  30. lulu4576
    dit :

    de toutes façons on n’a jamais été aussi près des  prochaines vacances


  31. lulu4576
    dit :

    en même temps on n’a jamais été aussi près des prochaines vacances
    bonne reprise


  32. LaCatalane
    dit :

    Merci pour le sourire !


  33. vykie
    dit :

    Bonne rentrée 😉


  34. alicecycle3
    dit :

    Extra ces gifs ! merci pour le sourire !


  35. jeuxdecole
    dit :

    Belle rentrée à toi et merci pour ton article 🙂


  36. onaya
    dit :

    Bonne rentrée


  37. Zazou468
    dit :

    Ton article m’a bien fait rigoler!
    Bonne rentrée!


  38. ToT
    dit :

    Merci, tu m’as donné le sourire.
    Très bonne rentrée !


  39. La Grande Maikresse
    dit :

    Bonne rentrée


  40. Gdine
    dit :

    J’adore ton article !!!!! Bonne rentrée !!!


  41. Loustics
    dit :

    J’adore toujours ces vidéos !
    Bonne rentré à toi !


  42. enclasse
    dit :

    Merci pour cet article bien sympathique et bonne rentrée à toi !


  43. OlivierI
    dit :

    Merci à tous ! Je reviens tout juste de vacances, je fais mon petit tour dès que j’ai un moment !


  44. EstelleDocs
    dit :

    Merci pour ce moment de sourires !
    Contente de voir que tu as profité !
    Très belle rentrée à toi, OlivierI !


  45. Spinoza1670
    dit :

    Ce n’est plus la rentrée, mais j’ai quand même bien rigolé. Merci donc à toi pour cet humour de bon aloi.

    OlivierI

    Vendredi 28 Octobre à 11:36

    L’ennui avec la rentrée, c’est son coté cyclique. D’ici une semaine, je peux faire remonter l’article ! Bienvenue par ici Spinoza, j’ai pas souvenir de t’avoir déjà croisé par ici 😉

  46. OlivierI

    dit :

    L’ennui avec la rentrée, c’est son coté cyclique. D’ici une semaine, je peux faire remonter l’article ! Bienvenue par ici Spinoza, j’ai pas souvenir de t’avoir déjà croisé par ici 😉


  47. Spinoza1670
    dit :

    Non, je n’étais jamais venu. Je viens de télécharger les diapos monuments et je trouve l’idée géniale. Je pourrai même l’utiliser avec mes CP en adaptant un peu les tâches pour faire une pause culturelle entre deux séances d’apprentissage des bases.
    Ma fille de CM1 a adoré les deux premiers powerpoints. On fait la suite demain. Il est possible de faire la même chose avec des monuments de France pour la géographie française, des monuments d’Europe, des monuments anglais, espagnols, allemands, chinois.
    C’est super chouette. Si j’avais du temps, je t’en enverrai plein, des powerpoints.

    Je vais essayer d’en réaliser un demain avec ma fille sur un monument que tu n’as pas mis et je te l’enverrai.

    OlivierI

    Dimanche 30 Octobre à 11:39

    Ravi que tout ça te plaise tant !  C’est des séances qui fonctionnent bien et il faut les épurer un peu pour les adapter aux CP.
    Si tu réalises des diapos, ou même que tu en adaptes certains, je veux bien que tu les envoies pour que je les mette en ligne, merci !

  48. OlivierI

    dit :

    Ravi que tout ça te plaise tant !  C’est des séances qui fonctionnent bien et il faut les épurer un peu pour les adapter aux CP.
    Si tu réalises des diapos, ou même que tu en adaptes certains, je veux bien que tu les envoies pour que je les mette en ligne, merci !

Enregistrer